AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Kyle Tiger


avatar

Étudiant de sixième année
Cursus Enseignement // Psychopate


Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Jardin des enfers

MessageSujet: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Ven 6 Juil - 15:56

L'heure était maintenant bien avancée dans la nuit, et les ombres avaient fait place aux ronflements bruyant des portraits qui ornaient les murs des couloirs. Ravi de pouvoir regagner mon dortoir pour tenter d'y trouver Clow je longeais le long couloir du premier étage pour atteindre les escaliers menant au rez de chaussée puis au sous-sols. Contrairement à mon habitude à cette heure tardive loin de moi l'idée de traîner dans cet étage. Depuis le décès de Lyle une partie de moi s'astreint à éviter soigneusement la seule porte blanche de Poudlard. Pourquoi cette couleur d'ailleurs ? Pour qu'on la repère de loin il paraît comme ci le simple fait d'indiquer en lettre visible le mot « infirmerie » ne suffisait pas. Les sorciers sont parfois aussi pathétiques que les Moldus.
Plus mon pas se rapproche de ce panneau de bois blanchâtre, plus mon corps palpite comme ci mon cœur voulait se rapprocher de ce lieu que je considère comme maudit. Franchir les quelques mètres qui me sépare de cette pièce pour y méditer un peu. Ne me croyez pas sentimental, mes raisons sont en réalité toutes autres que les pleurs... Disons que je ne peux m'empêcher de sentir l'odeur du sang qui se dégage de cette salle. La plupart des gens passent devant sans s'en rendre compte mais les habitués ne s'y trompent pas... Et cette odeur à le don de m'apaiser. Mes nerfs ont été mis à rude épreuve ce soir et le démon a une réelle envie de se détendre.

Mon regard vacille d'un tableau à l'autre, tout à mes pensées je remarque à peine une silhouette féminine qui franchie le couloir pour atteindre la porte de l'infirmerie à la hâte. A sa vue pourtant mon cœur manque un battement, seule preuve que je suis humain. Suis-je victime d'une hallucination ? Non, le sort est détectable trop facilement pour un expert comme moi. La fatigue a peut être plus de prise sur mon organisme que je ne veux le laisser entendre. Seul le claquement sec du battant de porte me ramène à la réalité. Je cligne des yeux comme pour m'extraire de ce mauvais rêve et m'approche de la porte. Les battements incessants de ce muscle palpitant qui me maintien à la vie me brouille la vue. Lyle ? Non les morts ne reviennent pas à la vie... Mais pourtant ce parfum de vanille qui flotte dans l'air me rappelle celui qui parfumait délicatement son cou.

Sans réfléchir ma main s'appose sur la poignée et la tourne pour entrer dans la pièce. Qui que tu sois je veux te voir pour constater par moi même que mes yeux ne me sont plus fiables. Doucement je murmure un « Alohomora » pour enfermer ma nouvelle proie dans la pièce... J'entends encore les gémissement d'une de mes victimes résonner entre ces murs clos. Je sais pertinemment qu'à cette heure-ci l’infirmière bedonnante délaisse cette pièce aseptisée pour vaquer à un sommeil réparateur. Enfin, je vais pouvoir jouer, tel est pris qui croyait prendre ma chère. Vu que tu ne sembles pas connaître les rouages d'une nuit saine à Poudlard je vais te montrer ce qu'est une nuit seule dans le noir.
Doucement, je tire de ma poche un paquet de clopes que je cache toujours précautionneusement dans ma veste. Je sors de cette même poche un briquet en argent scintillent gravé aux armoiries des Tiger. La flamme qui jailli de l'objet se reflète dangereusement dans mes yeux. Bruyamment, je m'adosse contre le chambranle de la porte... Voyons donc voir à qui j'ai à faire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On dit que l'enfer est froid, vide, sans coeur, dénué d'intention... Erreur de débutant car il est juste cet idéal, cette feuille blanche, ce néant qui vous pousse à créer quelque chose par vous même. Entrez dans mon monde et écrivez donc la génèse de l'enfer avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Riley O'Keefe


avatar

Étudiante de troisième année
Cursus Journalisme // Sainte Nitouche


Messages : 34
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Ven 6 Juil - 16:04

Quelle idée j'avais eu d'aller me faire un en cas en plein milieu de la nuit. L'heure du repas était plus que dépassée, j'avais pourtant bien mangé mais mon ventre ne cessait de crier famine depuis deux bonnes heures ! Tentant dans les premières minutes de l'ignorer royalement, l’évidence m'avait bien vite sauté aux yeux : il fallait que je mange et pas dans trois heures sinon je passerai ma nuit à tourner et virer dans mes draps ! Je sais bien que les ballades nocturnes sont prohibées dans l'enceinte de l'école mais n'y tenant plus j'avais pris mon courage à deux mains pour aller farfouiller dans les gardes manger de nos prestigieuses cuisines. Oh au début tout aller pour le mieux, mon ventre commençait même à caler après une grosse part d'un reste de gâteau à la fraise. Malheureusement, la gourmandise est un de mes pêchés et si je n'avais pu eu cette foutu idée de couper un bout de pain pour le couvrir de pâte au chocolat je serais probablement sortie sans entaille de cette escapade. Mais il était tellement appétissant à mes yeux, comme s'il me lançait un appel silencieux à être mangé. Oui je sais j'affabule toutefois il faut bien qu'un gourmand trouve des excuse pour céder au moindre appel de son désir ! Et pourtant j'ai du me mordre la joue jusqu'au sang pour éviter du hurler et d'attirer l'attention d'un préfet. Autant dire que ça m'a coupé tout appétit de voir mon sang maculé la table en chêne. Quelle idiote tu fais Riley ! Réussir à se couper en tranchant du pain ! Ya que moi pour être aussi maladroite là où je suis sensée être d'une discrétion à toute épreuve.

Sans bruit j'ai du me diriger dans le noir pour éviter d'attirer l'attention d'oiseau nocturne. Jusqu'à présent j'ai toujours su éviter les ennuis mais je sais de réputation que les Serpentards traînent souvent dans les couloirs la nuit à la recherche de quelque méfait à commettre. Et le fait d'être une Poufsouffle n'est pas à mon avantage si l'on considère ma maison comme les souffres douleurs de ces vipères. L'apanage des victimes de ces reptiles. Longeant le couloir menant à l'infirmerie je repère presque aussitôt la porte blanche qui symbolise le saint-graal pour moi. La main sur la poignée je ne retiens pas mon soupir de soulagement une fois la porte franchie.

Je commence à chercher une lampe dans le noir considérant qu'utiliser la magie pour des choses aussi basique qu'allumer la lumière est une preuve de fainéantise sans nom. Le fait d'avoir longtemps été élevée comme une Moldus a développé en moi ce coté pragmatique dont je suis pas peu fière. Agacée je désespère cependant de trouver ce simple objet quand le bruit de la porte qui se referme à nouveau me fait sursauter. Sans un bruit je me tourne lentement pour faire face à la porte, comme si le noir qui empli la pièce allait se dissiper pour me laisser voir la personne qui vient d'entrer. Le chuchotement lointain m'indique que l'intrus est encore à l'entrée de la pièce. Toutefois, la densité de cette nuit empêche toute indication quand à son identité. Avec un frisson j'entends un froissement puis bien vite j'aperçois une flamme qui éclaire partiellement un visage. L'odeur acre qui embaume la pièce rapidement m'indique que l'homme qui me fait face vient d'allumer une cigarette. La première idée que j'ai est de lui indiquer que nous sommes ici dans une infirmerie, fumer dans un tel lieu n'est donc pas apprécié. Mais bien vite mon cerveau se remémore les couleurs de son uniforme... Vert et argent.

Bordel manquait plus que je tombe nez à nez avec une vipère. Je sens mon cœur battre la chamade rien qu'à l'idée de devoir me défendre face à une telle personnalité. Aussi je tente le tout pour le tout et lance un ridicule « Lumos » qui a au moins de mérite d'éclairer la pièce à défaut de me rendre confiante.
En effet, ce visage je ne le connais que trop bien. Kyle Tiger, sale réputation dans Poudlard qui l'a précédé jusque dans mes salles de cours. Pourtant un sentiment de soulagement se mêle à celui incontrôlable de la peur que cet homme fait naître en moi depuis que j'ai intégré cette école de magie. Son regard énigmatique m'incite à lui jeter au visage mon identité, avec l'espoir secret qu'il me laisse repartir comme j'étais venue.

Bonsoir, enfin bonsoir la nuit est bien avancée pour un bonsoir mais j'avoue que je ne sais pas trop quoi dire. Je n'ai pas l'habitude de croiser des gens à cette heure là. Je baisse les yeux intimidés par son regard qui semble me percer de part en part. Je suis Riley, Riley O'Keefe. On s'est déjà croisé à Dublin, nous sommes voisins.

Qu'une future journaliste telle que moi sorte des mots aussi décousus les uns que les autres me laisse pantoise. Je suis pathétique, les Serpentards restent des êtres humains, je ne vois pas pourquoi je devrais avoir peur. Au pire se ne sont que des gens avec un lourd passé qui font d'eux ce qu'ils sont et au mieux, et bien je sortirais de cette pièce avec légèreté !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle Tiger


avatar

Étudiant de sixième année
Cursus Enseignement // Psychopate


Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Jardin des enfers

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Ven 6 Juil - 16:05

Je le sens : la bête est effrayée, sa respiration saccadée ne passe pas inaperçue auprès de mes oreilles aguerries à se genre de détail. Non elles ne s'y trompe pas, je devine aisément qu'elle hésite à me signaler sa présence, ce qui me semble normal étant donné que je fais tout pour faire naître en elle se sentiment d'insécurité. Je l'entend murmurer un pitoyable « Lumos » qui me fais sourire tant il semble dénué de toute conviction. Je hais la lumière et pourtant c'est presque avec impatience que vois le rai de clarté envahir la pièce... Celle-ci semble à nouveau s'animer de vie et mon regard après l'avoir évaluer à le reflex de se reposer sur le corps de cette jeune inconnue.

Je prends un malin plaisir à m'attarder sur la courbe de ses hanches jusqu'à que sa voix me ramène vers un objectif plus concret, et ma foi beaucoup plus intéressant ! La première chose qui me marque en observant enfin pour la première fois ma proie sont ces deux océans qui me dévisagent soudainement avec espoir. Suis-je à ce point pris au dépourvu pour qu'elle ose me regarder avec cette expression que j’abhorre ? La ressemblance est si frappante que je n'ai même pas écouté son charabia de présentation. Je m'approche de cette apparition sans même m'en rendre compte et murmure un mot, un seul...

Lyle...

Mais la distance que j’abolis entre nous me fais montre de retenue. Non ce n'est pas Lyle, mais je ne peux m'empêcher de penser à elle lorsque la regarde. Les traits fins du visage, et ce bleu... Un flot de questions assaillent mon esprit normalement aseptisé à ce genre de témoignage. Oh je ne deviens pas un cœur tendre bien au contraire. Mon regard se fait plus dur pendant que je me remémore sa tirade. Une voisine hein ? Coïncidence ? Je ne crois pas aux coïncidence, encore moins quand elles tentent de me rendre faible. Aussi c'est d'une voix glaciale que je lance :

Riley ? Jamais entendu parlé... Je tire la dernière taf de ma clope, la jette par terre et l'écrase du pied tout en continuant... Je dois dire que ça m'arrange...

Je lui souris, carnassier je n'ai qu'une envie c'est de lui enlever cette expression du visage. Elle esquisse un pas de recul au fur et à mesure que j'avance. Cette marque de peur je la prend à bras ouvert et profite de mon avantage pour continuer à avancer mes pions sur l’échiquier. Et tout en lui attrapant une mèche de cheveux pour imprégner de ce parfum enivrant je lui murmure à l'oreille.

Mais... Je ménage mon suspens avant de poursuivre, tu as une chance inouï d'avoir le privilège de lui ressembler. Sinon il aurait pu t'arriver des bricoles ce soir... Enfin des bricoles, disons que j'aurais eu encore moins de scrupules.

Je ne pourrais pas scarifier un aussi beau visage il est vrai. En revanche, je compte bien tout faire pour éviter qu'elle ne m'approche à nouveau. Ce soir je vais posséder son âme... La marquer si profondément qu'elle n'osera plus me regarder avec ces yeux de jouvencelle. La mordre jusqu'au sang pour lui ôter toute envie de me croiser à nouveau dans une pièce. Jouer sur un terrain qu'une sang mêlé ne peut maîtriser parfaitement. Car oui elle empeste le Moldus !
Lentement, d'un geste calculé je lui saisi les deux bras pour les enserrer derrière son dos avec une de mes mains. Si elle proteste je n'entend rien tant l'excitation me gagne. Joueur, je décide donc de lui dévoiler mon projet en lui avouant :

Riley O'Keefe prépare toi à voyager en enfer.

Je brandi alors ma baguette et lance avec emphase un sort de magie noire qui va permettre à nos deux esprits de se connecter. J'ai dans l'intention solennelle de lui dévoiler ma vraie nature...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On dit que l'enfer est froid, vide, sans coeur, dénué d'intention... Erreur de débutant car il est juste cet idéal, cette feuille blanche, ce néant qui vous pousse à créer quelque chose par vous même. Entrez dans mon monde et écrivez donc la génèse de l'enfer avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Riley O'Keefe


avatar

Étudiante de troisième année
Cursus Journalisme // Sainte Nitouche


Messages : 34
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Ven 6 Juil - 16:50

A son expression je comprends qu'il n'a pas eu la décence de m'écouter... Ses yeux ont pris une intensité étrange, presque surnaturelle qui me fait complètement flipper. Je crois comprendre pourquoi maman ne voulait pas que je m'approche de ce magnifique manoir. Les secrets qu'il doit refermé ont l'air bien sombre. Mais alors que je commence à imaginer un Conte Dracula entouré de ses enfants en train de se délecter du sang de ces victimes malheureuses j'entends la vipère murmurer un prénom... Celui de sa sœur ? Je crois me souvenir qu'elle a été assassiné et qu'un mystère épais traîne autour de son décès. Mais pourquoi diable pense t-il à elle à un moment pareil !
Son attitude est devenue mécanique, il avance la pensée ailleurs mais ce regard si expressif dans sa froideur me glace le sang. Moment fugace qui laisse à nouveau place à sa nature vile car le voilà qui semble revenir sur terre pour mieux me lancer une diatribe qui m'inquiète de plus en plus.

Toute once d'espoir que j'avais de sortir de cette pièce indemne s'envole avec l'apparition de ce sourire étrange. Tout dans son attitude me hurle de fuir en courant dans mon dortoir pour ne plus avoir à le regarder pourtant je ne peux détacher mes yeux de lui. Tétanisée par je ne sais quelle peur ou pire encore : curiosité. Cette foutu curiosité qui me pousse à aller au bout de mes limites sans me soucier du reste. Seulement cette fois je ne sais pas où cette décision complètement irraisonnée va me mener. Mon corps le sens bien et recul sans même que je m'en aperçoive. Et tandis qu'il se saisit d'une mèche de mes cheveux je retiens mon souffle. Pourquoi est-il si familier et si distant à la fois ? Sa voix grave, sensuelle me murmure à l'oreille des mots qui sonnent comme un glas sinistre à mes oreilles. Pendant que l'entrave de ses mains semble me brûler la peau. Il n'est pas le genre de personne à s'embarrasser de scrupule je pense... Et le sort qui résonne soudainement dans la pièce me fait sursauter de terreur. Voyager en enfer... Je n'en ai jamais eu l'intention mais il semble que ce soir je n'ai pas le choix.

A peine les mots ont-ils été prononcé que je sens mon corps s'effondrer au sol comme une vulgaire poupée de chiffon. Mon esprit n'aurait pas été aussi alerte que j'aurais cru la mort près de moi ! Pourtant je me sens bien vivante, et étrangement happée vers un énorme trou noir sans que je ne puisse contrôler quoi que soit.
La lumière au bout de ce tunnel m'aveugle presque, clignant des yeux je sens la main solide de Kyle me saisir à nouveau. La boule au ventre je lui demande d'une voix presque inaudible :

Tu comptes faire quoi ?


La réponse arrive presque instantannément et me voici à l'intérieur même de cette demeure luxueuse que j'admirais étant gamine. Elle est encore plus magnifique que dans mon imagination, avec ces superbes fauteuils, ses tableaux de grand peintres, ses mobiliers en cerisier. Le cadre parfait. Je me complais presque à pouvoir visiter cette demeure si une pression sur ma main ne me ramener à la « réalité »...
Je regarde alors timidement Kyle en me demandant à quelle sauce je vais être manger mais son regard est lointain... Fixe. Je tourne alors la tête pour observer une scène avec horreur. Impossible pour moi de retenir un hoquet de terreur en voyant cela et pourtant mon corps refuse d'intervenir. Je suis astreinte à regarder ces meurtres ignobles sans pouvoir détourner le regard. Alors c'est ca son enfer... Triste vie en réalité... Je commence déjà à sentir les larmes couler le long de mes joues alors que lui semble distant, presque étranger à cette scène. Sans réfléchir alors je lance d'une voix enrouée.

Comme cette fois là tu te délecte de cette scène...


Oh je sais bien qu'il est impossible de changer le cours de l'histoire dans ce genre de sort mais mon esprit refuse de me contenter de cela ! Un enfant ne peut pas regarder ses parents mourir ! Aussi petit soit-il il ne peut pas !!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle Tiger


avatar

Étudiant de sixième année
Cursus Enseignement // Psychopate


Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Jardin des enfers

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Sam 7 Juil - 14:04

Le sort est radical, à peine est-il prononcé que je sens l'esprit de Riley happé par le mien. L’accueillir de la sorte est une nouveauté mais je m'en accommode aisément. Jusqu'à présent je n'avais fait que le subir en tant qu'élève des mains du patriarche Chest mais voilà que cette fois je devenais le maître. Je dirige son esprit tel une marionnette pour le mener où bon me semble. La première idée qui me traverse l'esprit et de la mener dans cette petite cabane en bois où je passais le plus clair de mon temps à entendre le râle de nombre d'animaux. Mais je veux exploiter sa fragilité et lui montrer la totalité des événements qui m'ont vu naître.

Nous voilà donc au milieu du salon de mon enfance, pièce principale du manoir Tiger. Pièce maîtresse je dois dire puisque c'est ici que j'ai vu mes parents mourir. La scène vient juste de commencer et je ne veux pas qu'elle en perde une miette. D'une pression insistante je la tire de ses pensées pour la ramener à ce crime qui se déroule sous nos yeux. Je me plaît à observer le regard horrifié de la petite Pouffie. Je sens presque sa main trembler dans la mienne pourtant la phrase qu'elle me lance me démontrer qu'il lui reste une once de repartie. Répartie qui a de plus le don de me mettre hors de moi.

Je veux bien ne pas avoir de cœur mais me délecter de la mort de mes parents, la demoiselle va trop loin dans ces suppositions. Lentement, je relâche sa main pour me poster devant elle. Mon corps lui obstrue la vue... Elle semble absente, sans ses pensées, semble même regretter amèrement sa divagation passagère. Mais c'est trop tard, mes deux poings s'abattent sur le mur derrière elle et d'une voix glaciale je lui réponds :

Toi qui te contente des apparences, regarde mieux cette pièce.

Je n'ajoute rien de plus, et m'éloigne d'elle pour traverser la pièce et me retrouver près de la double porte vitrée. J’enjambe le cadavre de ma mère pendant que mon père tente encore de se débattre entre les mains d'un de ces meurtriers. Le corps superbe de ma génitrice est couvert de sang, lacéré et son expression reflète la douleur immense qu'elle a du subir sous le coups d'un sort interdit. Je m'en souviens comme si c'était hier, le feu va bientôt envahir la pièce, dévorant tout sur son passage. Dans quelques minutes mon père va me forcer à m'enfuir avant d'expirer et de quitter ce monde.

Je me contrefous de savoir si Melle O'Keefe me suit ou pas, mon attention est maintenant portée sur les deux enfants qui regardent apeurés cette scène. Lyle qui tente désespérément de me retenir tandis que dans mon inconscience je ne souhaite qu'aider mon père, le sauver d'une mort certaine. La chaleur de la pièce s'intensifie signe que les flammes commencent déjà à courir le long des murs, l'ordre de mon père m'astreignant à quitter la pièce sans me retourner résonne dans mes oreilles. Je me vois alors tenter de fuir avec ma sœur avant qu'une énorme poutre s'abatte sur mon jeune corps. Comment ais-je fais pour ne pas mourir ? Le choc est brutal c'est indéniable et j'entends au loin des hurlements féminins.
J'en ai assez vu... Je décide de changer d'environnement car celui-ci m’oppresse plus que de raison. La foret interdite va me rendre le sourire...

Nous voilà de nouveau happé vers un autre lieu, une cabane protégée par un sort de magie noire. Si le devant est tout bonnement magnifique dans un cadre enchanteur, l'arrière à de quoi donner des frissons. Les fleurs laissent place à un sol sec ou la vie a fuit depuis bien longtemps. On entend déjà des bruits de sort qui retentissent au loin... Ah ces bons vieux entraînement de père Chest... Dur mais nécessaire à ma survie. Ce dernier s'avance vers nous pour nous traverser tel deux fantômes. Un sourire énigmatique apparaît alors sur mon visage tandis que je force Riley à me suivre dans l'arrière salle de cette cabane... Une anti chambre de l'enfer, où l'on va me voir faire mes premières expériences sur des animaux. Ensuite seulement je lui montrerai mon nouveau visage, le plus effrayant... A travers un événement incontournable de ma vie d'étudiant à Poudlard, dans la pièce même où nous nous trouvons en réalité : l'infirmerie !




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On dit que l'enfer est froid, vide, sans coeur, dénué d'intention... Erreur de débutant car il est juste cet idéal, cette feuille blanche, ce néant qui vous pousse à créer quelque chose par vous même. Entrez dans mon monde et écrivez donc la génèse de l'enfer avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Riley O'Keefe


avatar

Étudiante de troisième année
Cursus Journalisme // Sainte Nitouche


Messages : 34
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Sam 7 Juil - 22:00

Le bruit des poings s'abattent autour de ma tête m'encercle encore tel une prison de verre. L'équilibre est fragile et je n'ose répéter ce que j'ai eu la faiblesse de lancer plus tôt. Sa voix résonne alors inlassablement à mes oreilles tandis que je me remémore...
Moi ? Me contenter des apparences ? D'ordinaire je renie les gens qui ont cette faiblesse alors pourquoi est ce que je me sens vexée, blessée par ce qu'il peut me dire ? Kyle, cet adolescent que je voyais grandir de loin avec mes yeux énamourés n'est en réalité qu'un homme froid et sans cœur?! Non à y regarder de près il semble que cet homme cache des blessures profondes, tellement profondes qu'il faut être une observatrice aguerrie pour le voir, voir même pire, je suis presque sûre que la seule personne capable de voir cela n'est plus de ce monde. Mon cœur ne peut cesser de battre la chamade au fur et à mesure que je suis le moindre de ces faits et gestes... Comme à moi même je demande d'une vois peu sûre :

Est-ce... Toi ?


Il ne me répond pas, la vue de ce spectacle semble en effet l'atteindre bien plus que je ne le pensais. Son regard fixe les deux enfants que je devine comme étant Lyle et lui. Ma gorge se noue de plus en plus, pourquoi ne peut t-on pas changer le cours du temps ? La magie me semble bien superflue dans un moment pareil. J'ai le sentiment d'être du coté de ces meurtriers, cette seule pensée m'insupporte, me donne des envies inavouables. Comment peut-on faire souffrir une famille à ce point.

Les flammes commencent à me caresser le visage, répandent une chaleur presque agréable qui ne me brûle nullement. La suite des événements se déroule avec une rapidité inouïe : son père qui lui intime l'ordre de fuir avec sa sœur, cette silhouette qui me semble familière qui s'avance menaçante vers ces enfants, et la poutre qui s'effondre sur Kyle.
Je réalise alors que la bague que porte ce monstre n'est autre que la chevalière de ma mère. Ma mère ce terrible soir n'était pas à la maison... Ma propre mère... Une... Meurtrière? Le hurlement qui sort de mes poumons fait écho avec celui de Lyle paniquée devant le corps inerte et ensanglanté de son frère. Et alors que je peine a réaliser que ce souvenir va bouleverser ma vie me voilà de nouveau dans un autre de ses souvenirs.

Ma vue est troublée alors que la vision de ma mère dans cette cape noire ne veut plus me quitter, je ne m'aperçois même pas du cadre dans lequel Kyle me traîne, je le suis telle une automate, absente. A peine ais-je franchie le seuil de la pièce que je m’effondre à genou. Les larmes coulent le long de mes joues sans même que je ne cherche à les retenir. Ma mère a fait naître un monstre de cruauté à la réputation plus noire que le diable lui même... Il ne m'aurait jamais montré tout ca s'il n'avait pas eu l'intention de me tuer. La vengeance est un plat qui se mange froid il paraît, mais celle-ci à un goût amère dans ma bouche. Je sens son regard inquisiteur sur moi... C'est alors que j'embrasse du regard la pièce dans laquelle nous nous trouvons. Et à voir le nombre incalculable d'instruments de torture qui s'y trouve j'ai du mal à croire qu'il aura moins de... Comment a t-il dit déjà ? Ah oui de scrupules... Je décide alors de tenter le tout pour le tout... Jouer à quitte ou double pour avoir une monnaie d'échange.
Je suis la fille d'une meurtrière mais je ne cautionne pas ses actes, loin de là... Je suis prête à renier ma mère pour obtenir la vérité. Je veux comprendre...

Donne moi une chance de comprendre cette horreur... Je n'ai rien à voir avec ma mère et je te promets de chercher la raison à ce massacre dans les secrets que peut renfermer ma famille... Mais s'il te plait ne me tue pas pour un acte dont je n'avais même pas connaissance.

Ma voix déterminer à le mérite de lui faire froncer les sourcils... Je prie pour avoir éveillé son intérêt et obtenir grâce à ses yeux. Non je ne suis pas une meurtrière et je hais déjà ma mère pour avoir fait couler le sang. Il y a tellement de manière de blesser les gens autre que la mort. Alors pourquoi cette solution radicale ? Kyle donne moi une chance de te faire revenir parmi les vivants et de recoller les morceaux de mon cœur qui sont restés dans cette pièce en flamme.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kyle Tiger


avatar

Étudiant de sixième année
Cursus Enseignement // Psychopate


Messages : 106
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Jardin des enfers

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Mer 11 Juil - 9:40

Entrer à nouveau dans cette pièce familière me rend mon sourire. Je connais le moindre de ses recoins par cœur, je pourrais situer chaque meuble, chaque ustensile, chaque grain de poussière les yeux fermés. Je me tourne vers ma victime pour la première fois depuis que nous sommes entrés dans cet univers dans le but d'admirer la peur que lui inspire ce sanctuaire. Étonnamment, la Pouffie est a genoux devant moi, passablement ailleurs et visiblement bouleversée... Son magnifique visage porte encore les sillons dramatiques des larmes qui ont coulées le long de ses joues. Je dévisage soudainement ce corps frêle, il est si fragile à cet instant qu'une simple bise pourrait le briser en mille morceaux. Pris au dépourvu je suis conscient de la dévisager, mon regard cherche à transpercer son âme pour comprendre car je suis persuadé que la scène du meurtre de mes parents n'est pas la cause réelle de cette détresse. Le choc de ce sort est complet mais mon instinct me dicte de voir plus loin que cet état de fait. L'intensité de ce silence est soudainement brisée par un mince filet de voix...

Je l'écoute, attentif, mais brusquement tout me paraît lointain... Rien a voir avec sa mère ? J'ai presque peur de comprendre que je fais pour la seconde fois de ma vie face à l'un des enfants liés à cette nuit écarlate. Des brides d'un passé proche remonte dans ma tête comme pour m'intimer l'ordre de finir ce que je n'avais pu achever cette nuit là à l'infirmerie. Mon cerveau semble devenir autonome et nous mène alors sur notre lieu de rencontre à la Pouffie et moi. Wayne se trouve devant nous... Ce fils de pute qui a tenté de tuer ma sœur une première fois avant de ce faire attraper à son tour... Son corps est bâillonné, plié sous la torture que lui inflige une multitude d'araignée qui s'amusent à grouiller dans les méandres de son estomac. Aucune trace de ma complice d'une nuit, inconsciemment, mon coté sombre veut toujours la protéger pour éviter des représailles. Ce même coté qui me fait mettre un terme à cette mascarade...
Accompagnant le cri de douleur inimaginable de la loque enchaînée au mur, je lance un « Finit » qui nous ramène dans le monde des vivants.

A peine le sort nous ramène t-il que j'attrape violemment Riley par le cou pour la plaquer l'endroit même où se tenait son homologue. J'ai envie de lui arracher la langue, de ne plus avoir à contempler cet océan bleu. Ma main se resserre sans que je ne contrôle rien. J'ai déjà tué une fois, le refaire une seconde fois ne me dérangerai nullement, pourtant sa voix hante mon esprit... Elle n'en avait pas connaissance... A la différence de Wayne qui jouait avec nous pour mieux nous détruire, Riley souhaite m'aider ? Ridicule, je n'ai pas besoin d'aide... Pourtant ma poigne se desserre lentement, lui administrant le droit de remplir à nouveau ses poumons d'air frais.

A l'image d'une personne qui se serait brûlé sans crier garde je m'éloigne d'elle. Si en apparence je n'ai rien perdu de mon assurance, je me livre un véritable combat intérieur pour ne pas achever cette créature. Aussi, sans même lui jeter un regard compatissant je lui lance hautain, distant :

Ne cherche pas à connaître la vérité. Mon instinct me dit qu'elle ne nous sera pas profitable.

Je me dirige vers la porte de l'infirmerie que je déverrouille pour rejoindre le dortoir des verts et argent. Après de tels événements je ne souhaite qu'une chose : me vider l'esprit, ne penser à rien d'autre qu'au néant. J'entends Riley qui tente de cacher ses sanglots. Ma main se crispe involontairement sur la poignée. Pourquoi est-ce que cette femme à le don de me faire perdre mon sang froid ? De me déstabiliser presque autant que Lyle ? Je n'en sais foutre rien et je ne veux surtout pas en connaître la raison. Si déjà j'étais tenté de la fuir à cause de sa ressemblance avec ma jumelle, c'est maintenant un fait avéré que pour notre bien je ne dois plus croiser son chemin... La prochaine fois je ne serais probablement pas aussi réticent à commettre un meurtre. Cette intime conviction que j'ai en la regardant depuis le début qui m'intime l'ordre de ne pas l'approcher plus que de raison, je vais l'écouter. Pour une fois je vais me soumettre à un ordre, mais quelque chose me dit que si je veux survivre ainsi je n'ai pas le choix.
Distant je lui ordonne donc brusquement, comme si les derniers événements n'avaient jamais eu lieu :

Ne t'approche plus de moi... C'est un conseil que je ne répéterai pas la prochaine fois.

Claquant le porte, je mets enfin un terme à cette soirée, comme si ce simple geste annihilait toutes traces suspectes de mon passage en ce lieu, effaçait de ma mémoire le doux visage de cette Poufsouffle pour ne garder aucun souvenir susceptible de briser ma force.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On dit que l'enfer est froid, vide, sans coeur, dénué d'intention... Erreur de débutant car il est juste cet idéal, cette feuille blanche, ce néant qui vous pousse à créer quelque chose par vous même. Entrez dans mon monde et écrivez donc la génèse de l'enfer avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Riley O'Keefe


avatar

Étudiante de troisième année
Cursus Journalisme // Sainte Nitouche


Messages : 34
Date d'inscription : 01/07/2012

MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   Mer 11 Juil - 15:13

Son silence pesant me met de plus en plus mal à l'aise, je n'ose pas respirer de peur de déclencher une réaction en chaîne qui pourrait être catastrophique... Pourtant je me sens de absorbée par un vent léger pour atterrir dans une pièce qui me rassure : l'infirmerie.
Aux premiers abords j'ai cru que Kyle avait mis fin à son sort pour mieux entamer la discussion mais des gémissements de douleur me font tourner la tête. Un haut le cœur me prend soudainement alors même que j'aperçois le corps méconnaissable d'un élève de ma maison. Des araignées sortent par tous les pores possibles et imaginable. Mon dieu qu'ais-je fais ? Si je pensais avoir vu le summum de la barbarie je pense au contraire le contempler en ce moment même. La rumeur qui courre dans ma maison est donc vrai... La malédiction des Tiger n'existe que parce qu'il en reste un pour la faire vivre. Je suis totalement tétanisé et pourtant je ne peux m’empêcher de penser que c'était une chose inévitable. Vais-je subir le même sort ?

J'entends soudainement sa voix grave mettre un terme prématuré au sort alors même que la suite des hostilité allait avoir lieu. Quelque peu soulagée je me sens soudainement revivre. Des fourmis parcourent mon corps de bas en haut pour me signifier mon retour à la réalité. Pourtant à peine ais-je le temps de tenter de me relevée que je sens la puissance de Kyle enserrer mon cou et me plaquer violemment contre le mur. Celui là même où l'élève a été torturé et probablement tué de ces mêmes mains.
Une peur froide et indicible envahie mon être. Si j'essaye de me débattre au début, rapidement, je ne sens déjà plus mes membres, les effets secondaires du sort sans doute, et commence à peiner à reprendre mon souffle. Ma vue se brouille tandis que je hoquette pour tenter de respirer, de parler, de le supplier d'arrêter cela ! Aucun son ne sort... Je suis à sa merci. Seul lui peut décider de me laisser la vie sauve mais la détermination que je ressens à travers son corps est sans faille. Il dégage une aura destructrice, absolument effrayante. Je décide de fermer les yeux pour laisser échapper doucement ma vie.

Alors que je pensais atteindre cet endroit que les Moldus nomme le purgatoire je sens l'étreinte mortelle se desserrer aussi rapidement qu'elle m'a saisie. Sonnée, je reprends bruyamment mon souffle, toussant au passage suite à l'irritation qu'à provoquer le manque d'air dans mes poumons. Je l'entends alors me dire d'une voix distante d'oublier cet épisode. J'ai envie de lui hurler que c'est impossible pour moi mais aucun son ne sort de ma gorge endolorie... Et c'est impuissante que j'écoute son conseil... Ne plus m'approcher de lui... Facile à faire après ce que je viens de vivre. Mais contrairement à lui mon instinct me pousse à chercher la vérité, souffrir est un chemin que je suis prête à prendre si le jeu en vaut la chandelle. Et le jour où j'obtiendrais des réponses, je les brandirais comme un drapeau devant cet homme, devant cet écorché vif qui me fascine tout autant qu'il m'effraie.

Je sursaute en entendant la porte claquer derrière lui et me relève chancelante. Je compte attendre un peu avant de regagner mon dortoir car le surplus d'émotion que je viens de vivre me fait littéralement éclatée en sanglot que je ne parviens pas à retenir. Demain sera un autre jour...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre perturbante [Riley] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Riley Calleigh Meyers [ terminé ]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time For Change ::  :: Achevés-