AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Amélia N. Svana


avatar

Professeur de soins aux
créatures magiques // Mangemort au rabais


Messages : 39
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Mer 18 Juil - 21:53

Exemple de Cours dispensés par Amélia :

Spoiler:
 

18 heures. Le dernier cours de la journée venait de se terminer. C'était, accessoirement, le dernier que dispensait Amélia dans l'établissement. Après deux années d'enseignement de l'Histoire de la Magie au sein de Poudlard, le professeur Svana désirait retrouver sa liberté et voyager dans le monde entier. Par "chance" pour les élèves, même si la jeune femme partait à deux mois de la fin des cours, un autre professeur avait été trouvé et allait la remplacer.

C'est pourquoi, alors que la cloche sonnait, la blonde frappa dans ses mains et verrouilla la porte pour empêcher les plus zélés de partir.

« Le cours est fini, oui. Mais j'ai quelque chose à vous dire avant que vous ne preniez la poudre d'escampette. »

Intrigués, les plus promptes à sortir se rassirent et tout le monde attendit qu'elle parle. Avant cela, elle leva le sortilège de la pièce, rendant à chacun sa tenue normale. Ce dernier cours avait eu lieu au sein d'une pyramide égyptienne, avec tout les sorts mis en places pour protéger les tombeaux des pharaons. Prenant une brusque inspiration, laissant clairement apparaître les deux marques sur ses avants-bras, Amélia se pencha en avant. Le bustier qu'elle portait mettait sa poitrine en valeur mais pour une fois, pas un garçon n'y plongea le regard tant les prunelles de la blonde étaient captivantes.

« Il est un peu tôt pour dire que je prends ma retraite. Je suis bien trop jeune. Toutefois, ce cours était le dernier que je dispenserais en cet établissement... »

Malgré l'air déçu de certains, une majorité soupira de soulagement en pensant avoir ces deux heures de libres jusqu'à la fin de l'année.

« Cependant... Un autre professeur a été assez aimable pour accepter de me remplacer au pied levé. Je pense qu'il restera quelques années, d'ailleurs. »

Elle sortit un paquet de feuilles de son sac, les posant sur le bureau tandis que de nombreux soupirs déçu émanaient des élèves.

« Avant de vous parler de mon collègue, je tiens à vous rendre vos dernières copies. En majorité, vos notes sont correctes. Il y a quelques irréductibles, mais également quelques très bonnes copies. »

Passant entre les rangs, elle déposait sur chaque table la copie appartenant à l'élève, distribuant ses commentaires personnalisés. Lorsqu'elle eut fini, elle déverrouilla la porte et la fit s'ouvrir.

« Très chers élèves, voici le professeur Octavius Karstark. »

Tous regardaient attentivement l'encadrement de la porte, attendant ce nouvel arrivant qui leur ferait cours jusqu'à la fin de l'année et peut-être plus encore.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Octavius H. Karstark


avatar

Professeur d'histoire de la magie // Casse couille et souffre douleur de Clow


Messages : 272
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Jeu 19 Juil - 19:08

Attaquer en cours d'année n'était pas facile, c'était très difficile, même ! Mais que voulez vous, parfois il faut bien faire des choix. C'était une occasion pour lui de devenir professeur. Après avoir tant enseigné dans les livres, il se mettrait à enseigner dans la vie de tous les jours comme professeur d'Histoire de la magie. Il pouvait dire merci à son estimée collègue qui avait décidé de s'effacer un peu de la scène, allez savoir pourquoi !

Il ne comprenait pas forcément comment une mangemort, même repentie avait pu légalement se retrouver à un poste aussi influent (non pas sur le monde mais sur les futurs générations) que celui de professeur d'histoire de la magie. Il doutait sérieusement qu'il y ait un autre motif que celui qui soit un peu crapuleux, enfin, ce n'était pas à lui d'en décider, en réalité c'était au directeur, si il lui avait fait confiance, pourquoi pas lui ? Il haussa les épaules en entendant le brouhaha dans la classe.

Comme convenu avec la mangemort (mangemort un jour, mangemort toujours), il attendait devant la porte de la salle qu'elle ait fini son cours et qu'elle l'appelle pour entrer, bête à dire, mais c'était la façon dont ils avaient prévu les choses ! Mais contrairement à ce qui avait été prévu, il était arrivé en avance de plusieurs dizaines de minutes, ainsi, il pouvait mesurer un peu la pertinence des cours passés cette année, pour jauger un peu le niveau des cours et leur qualité et si ça faisait mal au cœur de se l'avouer, elle était loin de sembler être une mauvaise enseignante.

Enfin, il l'entendit annoncer son départ et annoncer son remplaçant. Il entra alors à son nom, avançant d'un pas lent, posé, calme, un peu raidit par les ans mais encore assez fluide, il y avait quelque chose en lui que l'on n'aurait su qualifier sans l'avoir déjà vu auparavant, c'était de la sagesse,, il avait eu une vie très remplie, et en avait tiré de nombreuses expériences, ces expériences avaient marqué son visage, notamment parce qu'il avait connu l'amour, la mort des proches, son propre fils était mort avant lui, le chagrin, il avait connu l'humilité, il avait connu les affres du pouvoir, il avait subi la guerre de plein fouet, il avait connu l'intensité d'un combat à mort et la paisible retraite au grand air. Autant vous dire que ce n'était pas un homme ordinaire qui avait fait son entrée. C'était même tout sauf ça.

Il n'y eut comme fond sonore pendant quelques minutes qu'un concert d'agitation et de chuchotements. Il s'éclaircit la gorge, étrangement, tout le monde se tut, était-ce du à son apparence altière et sa prestance le faisant penser à un vieux lion, ouà la présence de l'autre professeur, cela il ne le sut pas et ne chercha même pas à le savoir.

« Je suis le professeur Octavius Hélius Karstark. Mais avant de vous parler davantage de moi, je voulais d'abord remercier votre ancien professeur, le professeur Svana, de me céder si aimablement son poste. Vous ne me connaissez que de nom, je ne connais même pas les vôtres, cette inégalité sera bientôt du passé car je m'efforcerais de ne pas me laisser submerger par votre nombre. »

Il s'interrompit pour fixer un rang dans la foule une jeune femme qui parlait avec sa voisine pendant que lui, était en train de parler, il lui envoya un regard assassin avant de dire à haute voix, bien fort pour être sûr d'être bien entendu par tout le monde :

« Cinquième rang troisième place en partant de la gauche, rangée du milieu, mademoiselle aux cheveux noir de jais, oui, vous ! Je suis peut être un vieux débris, mais vu mes mots, vous pouvez constater que je suis loin d'être sourd ! »

Il soupira et reprit sur un ton plus neutre, mieux contrôlé, il commença à frapper dans ses mains.

[color=#3399CC][b]« Pour mademoiselle Svana, pour sa patience, sa compétence, et pour tout ce qu'elle a bien pu vous apprendre, je vous demande une ovation. »

C'était plus une question de tradition, de politesse, qu'une question de franche amitié. Mais si les applaudissements furent plutôt tièdes au début, peu à peu ils remplirent toute la pièce avant de se calmer.

« Pour le reste, je pense que nous aurons tous le loisir d'en parler lors du prochain cours. Je vous conseille de revoir out ce que vous avez vu depuis le début de l'année car c'est dur de me fixer exactement quand à votre niveau avec un barème et une notation différente de la mienne ! Sinon, me concernant et bien, je suis historien de la magie spécialisé en histoire gobeline, j'ai été Auror, directeur du département de la coopération magique et ministre de la magie pendant toute la montée en puissance du seigneur des ténèbres la première fois. C'est entre autre moi qui ait avalisé la décision de Barty Croupton de laisser au bureau des Auror le droit de tuer. Pour plus d'infos, reportez vous aux chroniques de l'époque et à mes livres ! - il se tourna vers sa collègue - vous désirez peut être ajouter quelque chose ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Amélia N. Svana


avatar

Professeur de soins aux
créatures magiques // Mangemort au rabais


Messages : 39
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Mar 24 Juil - 15:52

Dès que le professeur Karstark entra, le silence se chargea de chuchotements. La prestance du nouveau venu, son âge vénérable et son air expérimenté devaient impressionner les élèves, et ils discutaient entre eux, pariant sur l'attitude du vieil homme en cours. Ils espéraient tous que ce ne serait pas un nouveau Binns. Amélia, légèrement en retrait, près du tableau noir, observait la scène en silence. Elle regardait comment se débrouillait son successeur avec une classe pour l'instant inconnue. Et pour le moment, c'était plutôt pas mal. Ça changeait de sa manière à elle, mais c'était tout aussi efficace.

La seconde suivante, après avoir rabrouer une élève, la jeune femme eut la surprise de le voir demander une ovation. Un fin sourire sur les lèvres, elle inclina modestement la tête. Puis, lorsqu'enfin les applaudissement, beaucoup plus chaleureux vers la fin, se turent, Octavius reprit son introduction. Comme ses élèves, Amélia écouta sagement. Puis son successeur lui donna à nouveau la parole.

« Et bien... Je dois avouer que j'ai été ravi de vous enseigner cette matière cruciale tout au long de ces deux années. J'espère vous avoir donné le goût de l'Histoire de la Magie, chose que mon prédécesseur Cuthbert Binns ne faisait pas. J'espère aussi que vous continuerez à être aussi intéressés par cette matière. C'est important de connaître le passé. Comme on dit souvent, "Savoir, c'est le Pouvoir". Alors, apprenez des erreurs de vos ancêtres, et hissez vous dans les hautes sphères de cette société. »

A nouveau, des applaudissement éclatèrent. Un geste de la main d'Amy, accompagné d'un sourire franc, calma les élèves.

« A présent, vous pouvez disposer. Et n'oubliez pas. Beaucoup de choses présentes dans le passé ont disparues aujourd'hui. Des sorts usités à certaines époques ont été oubliés par le souvenir populaire. Mais n'hésitez pas à faire des recherche, car beaucoup de sortilèges sont utiles et intéressants... »

Avec un sourire pour chacun, Amélia leur souhait une bonne fin d'année scolaire et les élèves quittèrent la pièce en parlant avec animation. Certains passèrent près du bureau, pour lui demander ce qu'elle comptait faire ensuite, et si elle comptait revenir. A ceux-là, Amy répondit :

« Je vais voyager, autour du monde. Parfaire ma culture, me créer de bons souvenirs, etc... Je peux, pour ceux qui veulent, vous envoyer un résumé de mes aventures après chaque pays. »

Suite à cette dernière proposition, beaucoup acceptèrent.

Lorsqu'enfin tout le monde eut déserté la classe, Amélia attira à elle une chaise en plus de celle du bureau, et invita Octavius Karstark à s'asseoir.

« Alors Monsieur Karstark, que pensez-vous de votre future classe ? Si vous voulez connaître un peu leur niveau, j'ai une copie de tout leurs devoirs en ces deux ans. Peut-être que ça vous aidera à vous faire au niveau de cette classe. J'ai également un résumé de chaque cours. Je garde tout, pour m'y retrouver. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Octavius H. Karstark


avatar

Professeur d'histoire de la magie // Casse couille et souffre douleur de Clow


Messages : 272
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Mer 25 Juil - 18:09

Outre le fait que cette professeur, par son ancienne appartenance, lui donnait des nausées, pou le reste, il n'avait pas à se plaindre pour le moment, elle semblait être quelqu'un de responsable et d'assez rigoureuse quand au niveau général de la classe, mais juste pour la raison citée plus haut, il préférait se faire sa propre idée. Les digressions de point de vue historique étaient trop importantes, avec son mode de pensée comment pourrait-on la croire un tant soit peu objective ?

Si c'était pour enseigner comment certains étaient supérieurs aux autres, il ne voulait pas en entendre parler, preuve en était son soutien indéfectible aux gobelins dans leur lutte pour l'égalité, ce qui ne lui faisait pas que des amis, vous pouvez me croire. Mais il tait sur que si on écoutait parler assez longtemps cette prof, on finirait par être convaincu que les nés moldus, ou sang de bourbe selon son jargon – ou du moins, jargon des mangemorts – n'avaient pas leur place dans le monde magique, et donc qu'Octavius n'y avait pas sa place, cherchez l'erreur, lui, l'un des plus historiens de la magie aurait du être écarté, voir, pour les plus extrêmes de son genre, tué au berceau car il faisait partie de cette soi-disant espèce inférieure !

Ses quelques mots, toutefois, sonnèrent assez juste et il reconnut bien volontiers la justesse de ses propos, notamment en ce qui concerne savoir et le pouvoir, même si, comme tous ces genres de dictons il fallait le prendre avec des pincettes : le savoir avait beau être le pouvoir, un couteau pouvait plus rapidement vous trancher la gorge, pas besoin de savoir. Le terme idéal aurait plutôt été que le savoir est une arme et qu'en ce monde il est bon d'être armé jusqu'au dent.Et en même temps qu'oublier le passé, c'est se condamner à le revivre. Es deux locutions auraient été bien plus efficaces, et bien plus justes, mais bon, personne n'est infaillible, et surtout pas elle !

Après quelques mots amicaux sur ce qui allait se passer par la suite, dans un brouhaha et un capharnaüm monstrueux, la salle se vida pour laisser les deux professeurs seuls, enfin, bientôt l'ex-prof serait plus là et il serait seul, et si il pouvait rester le moins de temps possible en sa compagnie, il préférait. Mais il y avait une ou deux choses qu'il voulait tirr au clair dans cette histoire avant tout. Oui, des histoires personnelles. Mais avant tput répondre à sa proposition.

« Ma foi, ce que vous avez étudié pourrait fortement m'intéresser, après, quant aux notes, j'avoue que je préfère me fier à l'appréciation du comportement des gens. Je préférerai largement une bonne conversation sur ceux que vous estimez être à problème. Je ne dis pas que je suivrai votre avis, mais cela pourrait m'être utile. Mais dites moi, mademoiselle, leur apprenez vous que les gens comme moi ne sont pas digne de faire partie du monde magique, comme étant des voleurs de pouvoir magique venant de chez les moldus ? Leur apprenez vous que nous ne sommes que des animaux, plaçant le sorcier comme étant le seul être digne de cette terre comme les vôtres l'ont si bien mis en avant il y a sept ans ? »

Oui, il était un peu beaucoup remonté par les mangemorts, mais quoi de plus normal ! Ce n'était pas comme si il n'avait pas subi de plein fouet tout cela ?

« Comment avez vous convaincu le seigneur des ténèbres de vous épargner quand vous vous êtes "repentie" ? Qu'avez vus trouvé comme perfidie ? Et qu'attendez vous en fait ? Le prochain mage noir assez puissant pour vous cacher derrière et reprendre exactions en toute tranquillité ? »

Oui, il était très remonté....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Amélia N. Svana


avatar

Professeur de soins aux
créatures magiques // Mangemort au rabais


Messages : 39
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Jeu 26 Juil - 12:53

Amélia, croisant les jambes d'un geste machinal, écouta jusqu'au bout le vieil homme. Ce fut dur de ne pas l'interrompre. A plusieurs reprises, la jeune femme se contint. L'agacement montait en elle au gré des paroles d'Octavius. L'agacement, puis bientôt une colère sourde. Son regard, affable au départ, prit des allures de banquise. Glacial. Dur. Elle fixait l'ancêtre du regard comme si elle désirait le transpercer. Malgré tout, son visage garda son masque neutre. A part ses yeux, le seul signe notable d'irritation était les ailes de son nez qui se fronçaient à intervalles réguliers.

Lorsqu'il eut enfin fini, Amélia lui dédia un sourire carnassier. Non, elle ne laisserait pas passer ça. Il l'insultait sans même se cacher. Qu'il maudisse son passé de mangemorte, soit. Mais qu'il mette en doute son objectivité, qu'il dénigre ses capacités d'enseignement, ça... Et si en plus il insinuait qu'elle n'était qu'une lâche qui se cachait derrière des plus forts qu'elle... Lorsqu'elle prit enfin la parole, sa voix avait changé du tout au tout. D'agréable et chaleureuse, elle était à présent polaire et aussi tranchante qu'un Sectumsempra.

« Je ne vous demande pas d'évaluer les notes qu'ils ont eu, mais d'observer leurs réponses pour vous faire votre propre idée. Cependant, il semblerait que votre avis soit déjà arrêté. Un comble pour quelqu'un qui est censé être objectif et relater les faits tels qu'ils sont sans les interpréter selon son opinion personnelle... »

Elle se leva, si brusquement que sa chaise vola derrière elle, et s'approcha du vieil homme.

« Oui, j'ai été dans les rangs de Voldemort. Oui, j'ai tué, torturé. Mais mon passé n'a strictement rien à voir dans ma façon d'enseigner. Vous êtes peut-être un né-moldu, mais je n'en ai rien à carrer. Vous ignorez tout de ceux que vous dénigrer si ouvertement. Certains n'étaient pas là de leur plein gré. D'autres ne rêvait que de pouvoir et leur ambition les a mené à leur perte. Ceux qui voulaient l'extermination des nés-moldus ne représentaient qu'un dixième des mangemorts. Alors oui, j'obéissais aux ordres de ce mégalo. Mais pas parce que je le soutenais. Loin de là. Je lui obéissais simplement pour atteindre mes objectifs personnels. Et également pour protéger des gens. »

Son frère, Andrew. Son parrain, Hákon. Et sa tante, Gladys.

« Par ailleurs, de quel droit pouvez-vous juger ces personnes, leurs actes et moi-même ? Vous ne croyez tout de même pas que seuls les partisans de Voldemort commettaient des massacres, si ? Saviez-vous que les Aurors ont torturé des familles entières pour leur faire avouer que l'un d'eux appartenait aux Mangemorts ? Savez-vous que parmi ces nombreuses familles détruites, seules quelques unes contenaient réellement des mangemorts ? »

Sa voix n'avait rien perdu de son accent polaire jusque là. Mais elle devint aussi coupante que l'acier pour la suite :

« Vous pensez que j'ai demandé son avis à Voldemort pour quitter ses rangs ? Vous pensez vraiment qu'il soit le type qui pardonne ? Non. Heureusement, dans ce monde, il n'y pas que des gens qui voient tout en noir ou tout en blanc. Il y a ceux qui ne jugent pas, qui voient au-delà des apparences. Il y a ceux qui comprennent réellement les faits, qui ne les interprète pas comme bon leur semble. »

Pour finir sa diatribe, elle tourna le dos eu vieillard pour aller décrocher sa cape du porte-manteau.

« Quant à votre dernière question, Mr Karstark, la réponse est la suivante : Je ne me cache derrière personne. Si je devais, comme vous dites, rejoindre les rangs d'un nouveau mage noir, je le ferais pour assouvir mes propres ambitions et non pas peur ou pour me cacher et tuer sans regrets. »

Sa voix avait reprit des accents professionnels. Elle regrettait de s'être laissée emportée ainsi, d'avoir dévoilé au vieil homme que ses paroles la touchait et l’agaçait. S'asseyant sur le coin de son bureau, elle esquissa un sourire froid.

« Une dernière chose. Vous n'êtes pas le seul à avoir souffert de cette guerre. Vous n'êtes pas le seul à avoir perdu des proches. Alors mesurez vos paroles, ou je me verrais dans l'obligation de préciser au Directeur que votre enseignement risque de ne pas être objectif. »

Prête à partir, elle posa toutefois une dernière question :

« Autre chose, Karstark ? »

Non, elle ne l'insultait pas. Pas du tout. Elle ne l'avait pas appelé professeur qu'au tout début, devant les élèves. Puis de "Monsieur", elle était passé au simple nom de famille, comme si elle le considérait comme à peine digne d'être au même niveau qu'un de ses élèves.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Octavius H. Karstark


avatar

Professeur d'histoire de la magie // Casse couille et souffre douleur de Clow


Messages : 272
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Ven 27 Juil - 23:10

Ce qu'elle lui dit sur sa période de mangemort ne le surprit pas outre mesure, mais le choquait tout de même plus qu'elle pouvait sans doute le penser. Pour lui, il n'y avait aucune différence entre avoir été mangemort par conviction ou mangemort par intérêt, c'était exactement la même chose car les uns privés des autres n'auraient pas tenus cinq minutes contre le bureau des Aurors ! Se rendait-elle compte qu'elle ne faisait que s'enfoncer à ses yeux ? Sans doute pas, ou alors elle s'en fichait. Quelque soient les raisons, les mangemorts étaient les toutous de voldemort et aucun d'eux n'avait été forcé de le devenir. Qu'on ne vienne pas lui raconter des sornettes. Il n'en crorait pas un mot, pas le moindre mot en effet ! Et après tout ce qu'elle venait de dire qu'elle ose reconnaître qu'elle n'était un mage noir comme tous ses semblables !

Son ton tranchant manifestait davantage son désaccord avec les propos du vieillard, mais seulement vu leur tournure, elle s'énervait pour un rien.u du moins, selon lui, elle s'enhardissait à défendre un point de vue indéfendable, et lamentablement selon lui. Elle disait protéger des gens, mais qui avait-elle protégé parmi toutes les exactions qu'elle avait du commettre. Doucement, il serra les poings, peu à peu, jusqu'à s'en faire blanchir les phalanges, elle osait parler de protéger des gens, elle osait alors qu'elle se trouvait justement dans le camp des bouchers. Il ne niait pas les actes commis par certains Aurors, mais si du côté du ministère on ne lançait ce genre de procédures que lorsqu'une preuve tangible existait, après tout, elle exagérait grandement les choses, il y avait des examens et des rapports prouvant qu'elle ne savait pas de quoi elle parlait, pour les avoir lu et consigné, il savait de quoi il parlait, les mangemorts avaient massacré pour le plaisir de le faire, pour assouvir de bas instincts, chose qui ne l'étonnait pas, c'était sans doute la raison pour laquelle il ne tournerait jamais le dos à cette personne.

Elle osait parler de passé, alors que, mis en évidence sur ses bras, la marque des ténèbres rappelaient à chaque instant ce soi-disant passé qu'elle avait repenti, mais arborait fièrement. Quelle perfidie avait-elle commis pour qu'on la croit sincère, chose qui n'était pas le cas du tout ? Qui se repentirait sincèrement en portant aussi fièrement la marque de ce passé qu'elle a cherché à se faire pardonner ? Personne, qu'on ne l'abuse pas là dessus.

Il n'était certes sans doute pas le seul à avoir perdu des proches, loin de là ! Mais il doutait qu'elle eut perdu qui que ce soit si elle n'avait pas cherché à fuir le camp de lord voldemort et donc si elle n'avait pas cumulé les mauvais choix. Si elle avait évité cette fréquentation dès le début, jamais il n'y aurait eu de problème ! Elle n'avait eu qu'à se cacher, se terrer, comme l'avaient fait tant de lâches ! Mais voilà, elle en avait profité, elle avait cherché à s'abriter derrière Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom pour obtenir ce qu'elle voulait et cela revenait au même que d'être d'accord avec ses idées puisque c'était une baguette de plus dans ses rangs, une baguette de plus pour qu'il montre qu'il avait raison, par la force.

« Prévenez monsieur le directeur si cela vous chante, mangemort, cela importe peu, car mon avis va dans le même sens que les programmes...bon courage pour le convaincre, de même il connaît mon parcours et mes idées, et ne m'a pas fait part d'un quelconque mécontentement. Comme vous le voyez, au même titre que moi, votre opinion personnelle sur moi ne regarde que vous... »

Il sourit, visiblement affable, mais seulement en apparence, pour le reste, il était sacrément remonté !

«  Il n’est pas du genre à pardonner, et le fait que vous soyez en vie prouve qu'une seule chose, vous ne l'avez jamais vraiment trahis, vous avez feint la repentance dans le seul but d'être tranquille, mais puisque vous suiviez vos propre ambitions, vous n'avez rien regretté, n'est-ce pas ? Osez me dire le contraire ! Et je sais pertinemment ce que les Aurors ont fai ,j'ai tout contrôlé, te j'ai avalisé, mais vous avez sans nul doute fait plus de mal à ce pays en une journée que moi dans toute ma carrière, la grande différence, c'est que je suis conscient de ma faute. »

Il avait envoie de la gifler, mais il préférait se retenir, ne serait-ce que parce que l'on ne frappait pas une femme, tout simplement !

« A vrai dire, si, mangemort, j'ai bien une chose à ajouter,juste que je pense que votre départ, et votre possible non retour me comble de joie... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Amélia N. Svana


avatar

Professeur de soins aux
créatures magiques // Mangemort au rabais


Messages : 39
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Mar 28 Aoû - 14:40

Amélia ne put s'en empêcher. Elle ricana. A vrai dire, elle s'en fichait comme d'une guigne de ce qu'il pensait d'elle. Elle ne tolérait simplement pas qu'on mette en doute son professionnalisme.

« L'histoire est écrite par les vainqueurs, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas objectif. Loin de là. Et après, vous osez vous considérer comme professeur... »

Elle ricana à nouveau, croisant les bras. Son regard démentait la posture tranquille qu'elle avait adopté. Il luisait d'une flamme dangereuse. Cette même flamme qui l'avait faite respecter parmi les monstres de Voldemort. Et cette flamme se raviva lorsqu'il prétendit savoir tout des exactions des mangemorts.

« Dites-moi... Vous prenez pour acquis la loyauté des aurors et leur sens des responsabilités. Mais nombre d'entre eux ont agis dans en informer le ministère. Croyez-vous, après ça, qu'ils allaient consigner leurs cruauté dans des rapports bidons ? Laissez-moi rire. Vous n'êtes pas allé sur le terrain avec chacun des groupes d'interventions. Vous ne savez rien de ce qu'ils ont fait derrière votre dos, des vengeances qu'ils exerçaient sans le moindre contrôle. Vous vous bercez d'illusions, Karstark. »

Elle ponctua ses paroles d'une rire mauvais.

« Et pour finir, je dois vous avouer que, rien que pour ne pas vous faire plaisir, je compte bien revenir. Plus tard. »

Le gratifiant d'un dernier regard méprisant, Amélia tourna les talons et passa la porte. Elle ne la claqua pas. Non. Elle n'était pas une gamine incapable de se tenir. Elle partit avec un sourire satisfait, songeant qu'en effet elle reviendrait. Mais pas avant quelques années.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Octavius H. Karstark


avatar

Professeur d'histoire de la magie // Casse couille et souffre douleur de Clow


Messages : 272
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   Dim 9 Sep - 20:04

Bon, le débat commençait à sérieusement tourner au vinaigre et c'était gênant. Surtout que ce n'était pas prévu, mais bon, confronter Octavius à des mangemorts n'est pas forcément le meilleur moyen d'entamer de bonnes relations, comme le disait si bien une certaine personne, la pire chose au monde à son avis, c'était un mangemort en liberté, ou une mangemort d'ailleurs ! Donc autant éviter ! Mais là, c'était trop tard, il aurait mieux fait de ne jamais venir à la fin de ce cours.

Et voilà qu'elle lui reparlait de l'objectivité. Bon, comment lui expliquer cela ? Hum, disons juste que la présence du concept d'objectivité entre les lèvres d'un mangemort faisait un peu rire jaune, d'autant qu'elle ne semblait pas particulièrement gênée par ce qu'elle avait fait et faisait exactement ce qu'elle lui reprochait, elle ne parlait que d'une chose : le comportement des Aurors, laissant supposer que par cette affirmation, les mangemorts n'étaient pas en tort là dedans, à l'entendre on arriverait presque à croire qu c'est à cause du ministère de la magie qu'elle et ses semblables avaient agi de la sorte, refusant le reste.

Il soupira en voyant qu'elle insistait. Il se mettait à la plaindre plus qu'autre chose, elle n'avait jamais du lire un rapport des Aurors datant de cette période, pas les faux, ceux auquel n'importe quel historien peut accéder, les vrais, ceux qui sont enfermés avec des langues de plomb aussi, supposés travaillés au département des mystère, mais protégeant les vrais archives, celles que personne ne lirait jamais.Il n'était pas avec les groupes d'intervention, certes, mais tout de même. Il se berçait sans doute d'illusion, mais elle vivait dans un autre monde, non, les mangemorts n'étaient pas les défenseurs de la morale et de la justice, non, mais bon, ne cherchons pas, autant la laisser tranquille et oublier ses propos. Elle ne savait pas de ce dont elle parlait.

Enfin, elle partit non sans une forme de promesse pour annoncer son retour, Octavius n'y prêta aucune véritable intention, en même temps, qui prendrait attention à des élucubration pareilles ! Enfin elle partait et c'était l'essentiel!Il haussa les épaules et quitta les yeux sans se gêner.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Passation de pouvoirs (Octa) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Liste des pouvoirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time For Change ::  :: Achevés-