AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Jen, la McLaggen de l'Ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Messages : 31
Date d'inscription : 01/08/2012

MessageSujet: Jen, la McLaggen de l'Ombre.   Mer 17 Oct - 15:24





Jennifer H. McLaggen


feat. Holland Roden


Identité


Nom complet : Jennifer Hazel McLaggen. Mais, mon père voulait m'appeler Juliet, alors ça me fait office de surnom pour sa part.
Date de naissance : Née un 18 Juillet, j'ai actuellement 21 ans.
Lieu de naissance : Sur l'île de Skye, dans le Manoir McLaggen près de la côte Écossaise.
Orientation sexuelle : Hétéro, et pas prête de me convertir.
Métier : J'officie en tant que Serveuse au pub de Mme Rosmerta. Même si je vais souvent au château, porter des paquets aux professeurs ou à certains élèves. Utiliser un hibou pour si peu de distance, c'est du gaspillage.

Profil


Psychologique : « Ce qu'il faut savoir à mon sujet se résume en deux mots. Écossaise Cracmolle.

Voilà. Il vous en faut plus ? Alors écoutez-moi. Mon tempérament écossais, ce n'est pas un mystère pour tout le monde. Je suis de nature impétueuse, susceptible et plutôt déterminée. Ce n'est pas non plus le courage qui me manque. Encore moins l'intelligence. Quant à l'imagination... C'est également un trait prédominant dans ma personnalité. Mais ce qui me manque, ce sont des pouvoirs magiques. Ma famille sont des sorciers, depuis des générations. J'en suis le mouton noir. On m'a ''littéralement'' rejetée. Mon nom s'est vu rayé de l'arbre généalogique, ma mère exige que je ne me présente plus comme une ''McLaggen'' et on m'interdit tout contact avec mon frère aîné depuis que j'ai onze ans. Au début, j'étais cloîtrée dans une des dépendances du manoir, sans pouvoir sortir. Alors j'ai développé mon imagination, et ma rancune également. Ma détermination à faire ce que je voulais de ma vie s'est renforcée, et mon intelligence m'a aidée à trouver le moyen de sortir de cette geôle dorée.

Dès que j'ai eu dix-sept ans, je me suis enfuie. Les Hippogriffes cachés dans la forêt derrière le manoir m'ont été bien utiles, et les deux que j'ai ''empruntés'' pour m'enfuir ont trouvé une place dans le troupeau de Poudlard. Le plus important, c'était de me trouver un job. Mme Rosmerta me l'a offert, avec le gîte et le couvert. Mais pendant ce temps... Mon imagination débordante m'a donnée envie de commencer à écrire. Ce ne sont que des petites histoires sur des parchemins, mais un jour, j'écrirais un livre. Tout comme un jour, je voudrais devenir vétérinaire. Ou l'équivalent magique. »

Physique : « Belle ? Oui, on me l'a dit. Je fais presque un mètre soixante-dix pour soixante kilos tout mouillé.

Pour le soir de mon dix-septième anniversaire, j'étais vêtue de pied en cape et je m'observais devant le miroir. Ma chevelure aussi rousse que celle de la plupart des écossais était lustrée et soigneusement ondulée, encadrant mon visage au teint légèrement doré. Mes yeux avaient la teinte pareille au gris de l'orage et me paraissaient plus grands alors que je les maquillaient savamment. Le rouge de mes lèvres avait été rehaussé par un peu de brillant à lèvres, et une paire de boucle d'oreille en or ornaient mes lobes d'oreille. Leur forme serpentine donnait l'impression que les reptiles se mouvaient à mes oreilles dès que je bougeais. Quant à mon cou, il était cerclé d'une chaîne en or toute simple ou un pendentif était accroché. Celui-ci, en forme de soleil, était plongé au creux de mes seins. Le décolleté carré, comme dans les robes médiévales, rehaussait leur arrogance. Haute et ferme, ma poitrine en faisait rêver plus d'un, et provoquait la jalousie de plus d'une.

La robe que je portais était d'une délicate teinte d'un bleu nuit satiné. Les bordures étaient cousues de fils d'or et la ceinture qui soulignait la finesse de ma taille était entièrement brodée d'or sur toute sa longueur. Par la suite, la jupe s'évasait doucement le long de mes jambes, retombant souplement au ras du sol. Le jupon en-dessous rendait le froufrou de la jupe plus élégant lorsque j'esquissais quelques pas pour m'asseoir sur mon bureau, laissant Curly, l'elfe de maison, me chausser de ravissants escarpins noir qui allongeaient encore mes jambes galbées et athlétiques grâce au talon qui devait mesure près de dix centimètres.

Mais voilà, depuis, je n'ai plus que des tenues communes. »

Signe Particulier : « En terme de particularité, je dois dire que je suis bien lotie. En plus de cela, on trouve sur ma clavicule le tatouage d'un logo moldu. Le petit lapin play-boy, entièrement rempli en noir. »

Information quant à votre métier.


« Je travaille en tant que Serveuse au bar de Mme Rosmerta, mais j'officie aussi en tant que Livreuse, apportant bouteilles et autres paquets aux occupants du château. Malgré tout, j'y travaille surtout pour me construire un petit capital. De quoi assumer le futur que je veux. C'est-à-dire, devenir écrivain. Et, sans doute, vétérinaire. Mais pour le moment, il me faut une bonne base de départ... »

Histoire


« Je n'ai pas grand chose à dire sur eux. Dès que j'ai eu onze ans et que la lettre de Poudlard n'est pas arrivée, ils m'ont délaissée. Mon père, Auror, autant que ma mère, femme au foyer, très amie avec les vieilles familles de sang-pur du Royaume-Uni. Les McLaggen sont influents, et les amis que j'avais à cette époque aussi m'ont délaissée. Même mon frère, Cormac, s'est détourné de moi, préférant être le fils prodigue de la famille. »

« Quand je suis née, c'est ma mère qui a été la plus heureuse. Elle qui voulait tant une fille, pour lui transmettre ses ''valeurs''... Et comme ils avaient déjà un fils de né, mon père ne se faisait pas de soucis pour la survie du nom. Alors j'ai été plutôt tranquille. Le seul point négatif de mon enfance, c'était toutes ces règles de bienséance à respecter, toutes ces leçons de savoir-vivre... Mais je ne rêvais que d'aller m'amuser avec mon frère dehors...

Heureusement, ou malheureusement, tout cela cessa dès mes sept ans. Alors que mon frère avait fait preuve de ses dons magiques dès six ans, je n'avais toujours aucune manifestation de magie qui s'était produite. Ma mère craignait que je ne sois une cracmolle. Mon père... était rarement là. J'ai pu prendre un peu de distance jusqu'à mes onze ans, quand ma lettre pour Poudlard fut attendue sans jamais arrivée. D'abord, n'y croyant pas, mon père fonça voir Dumbledore, exigeant une explication. Et quand il revint... Il livra la terrible nouvelle. J'étais dépourvue de toute magie. Alors que mon père était déçu, mais sans plus, ma mère me tenait responsable de cela. Comme si j'avais fait exprès d'être une cracmolle. Elle me le reprocha tant et si bien qu'elle monta le reste de la famille contre moi. J'étais contrainte de vivre dans une des dépendances du manoir depuis lors, avec pour seule compagnie, Curly. L'une de nos Elfes de maison.

Curly m'étais toute dévouée. On me l'avais offerte pour mes six ans. Elle m'apportais de copieux repas, des vêtements neufs, etc.. De quoi lire et m'instruire aussi. Et de quoi écrire. Mais malgré tout, j'étais seule. Rejetée. Le temps passant, ma rancune grandit. Voldemort ? J'étais confinée dans ma petite chambre lorsqu'a eu lieu la guerre. Je n'ai pas vu grand chose. Mais mon frère y était sûrement, avec Potter et Compagnie. Avant ou après sa mort, à l'autre grand fou de Voldemort, je n'ai pas vu une grande différence... Curly me rapportait ce qui se passait dans le monde, mais sans plus.

Et finalement, lorsque j'eus 17 ans et donc la majorité sorcière, je me suis enfuie. J'ai soigneusement mûri mon plan, et utilisé deux des hippogriffes du troupeau de la forêt derrière le manoir pour me porter, moi et mes maigres possessions. Curly est venue avec moi aussi. On a volé pendant quelques heures, avant que l'hippogriffe sur lequel j'étais ne fonce vers une large et sombre forêt. Avec mes sacs et Curly, je les laissais rejoindre un autre troupeau et marchait longtemps, avant de sortir de la forêt. J'ai suivi un chemin. Le château que je voyais d'un côté ne me disais rien, alors j'ai continué. Passant les grilles, je me suis retournée brièvement. ''Poudlard'', affichait la pancarte. Poudlard. Mon frère devait y être. Mais je ne voulais pas le voir. Je savais, d'après ses dires, qu'il y avait un village sorcier non loin. Pré-au-lard.

Et ce village, après une petite demi-heure de marche, j'y suis arrivée. Je me suis engouffrée, avec toutes mes affaires, dans le pub le plus chaleureux que je voyais ouvert. En me voyant arriver, avec toutes mes affaires et Curly, Mme Rosmerta a eu pitié de moi. Après m'avoir demandé ce qui m'étais arrivée, elle m'a proposé de m'aider à refaire ma vie. Oh oui, je lui ai dit la vérité. Elle a été horrifiée de voir ce qu'une famille au sang-pur pouvait faire lorsqu'ils étaient confrontés à une possible ''tâche'' sur leur nom. Alors, à partir de ce jour, j'ai bossé pour elle. Elle m'offrait un salaire, le gîte et le couvert, en échange de mon travail. Je n'allais pas refuser. »

Soi réel



Pseudonyme : Hazel.
Âge : 20 piges.
Présence sur le forum : 4/7.
Comment avez-vous connu ce forum : Top-Site.
Code du règlement : code validé par Aïta'.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aïtana Shern


avatar

Directrice de Poudlard



Messages : 678
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 98
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: Jen, la McLaggen de l'Ombre.   Mer 17 Oct - 15:33

Je déplace ta fiche miss!! Peut être n'as-tu pas remarqué mais tu peux changer l'image de tête en bois par une de ton perso... Wink Des que tu en trouves une qui te convient bien entendu^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 31
Date d'inscription : 01/08/2012

MessageSujet: Re: Jen, la McLaggen de l'Ombre.   Mer 17 Oct - 15:44

Ha, je n'avais pas fait gaffe non ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Jen, la McLaggen de l'Ombre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jen, la McLaggen de l'Ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time For Change ::  :: Articles mondains :: Fiches validées-