AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 James E. Usher [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Messages : 9
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: James E. Usher [Terminée]   Dim 3 Nov - 4:05





James E. Usher


feat. Tom Hiddleston


Identité


Nom complet : James Edgar Usher
Date de naissance : né un 15 Mars / il a 31ans
Lieu de naissance : Oxford, Angleterre
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut du sang : Sang mêlé
Maison lorsque vous étiez élève : Serpentard
Baguette : 32,7cm, Saule pleureur, crin de licorne
Nature de votre poste : Enseignant de Légilimencie

Profil


Psychologique : Certain voient la personnalité comme une pierre précieuse, possédant de multiples facettes qui diffuse ses rayons et couleurs dès que l'on braque un peu de lumière sur elle. Mais il existe des personnes qui tendent plus à ce que la leur ressemble à un de ces dédale de miroir. Enfermé à l'intérieur, perdu au milieu des déformations grotesques qui nous entourent, nous cernent, on en cherche désespérément la sortie, alors qu'on était pourtant si heureux en y entrant...
A l'image de l'amusement promis par le curieux forain à l'entrée de l'attraction, c'est la passion qui attire les gens vers James. Elle se porte sur tout, au gré de ses envies, et fait parfois des virements à cent quatre vingt degrés sur les domaines qu'il étudie minutieusement. Un petit côté rat de bibliothèque ou professeur tête en l'air que l'on trouve plutôt mignon et un brin ridicule. Mais il parle toujours de ses connaissances, passées comme présentes, comme si il n'y avait qu'elle dans sa tête et son cœur. Il pourrait convertir les plus réfractaires en les submergeant simplement de son exaltation sur le sujet. Les premiers miroirs sont souvent simples et sans dangers. Il vous montrent même plus ce que vous avez envie de voir, attendant patiemment que vos pas vous perdent d'eux même dans le labyrinthe.
Car cette passion qui l'anime, cette soif de savoir aussi bien sur des domaines de tout ordre, renferme une flamme plus tenue, se cachant au cœur de ce brasier explosif, prêt à consumer tout ce qui l'éveille. Cette flamme, c'est le plaisir de découvrir les secrets. Les secrets naturels, ceux du monde, ou des personnes qui l'entourent. Tout ce qui se trouve ici bas, possède au moins un secret en lui. Et évidement, lorsqu'il est question de dissimuler une information, c'est parce que cette dernière n'est pas bien reluisante, impropre à l'image qui l'on préfère laisser apparaître. Mais lorsqu'on l'a connaît, on possède alors un certain pouvoir sur cette chose... Ou cette personne cela va de soi. Et le miroir qui vous attend au coin du tournant, vous choque et vous stoppe dans vôtre course. Après un temps d'arrêt, vous pouffez de rire d'avoir ainsi sursauté, vous félicitez intérieurement le petit forain qui vous a bien eu, et vous repartez. Mais l'inquiétude commence tout de même à vous étreindre.
Miroirs grossissants, agrandissants, ondulés... la suite est amusante et parfois assez surprenante pour que l'on s'y attarde un peu, esquissant quelques mouvements dessus pour voir l'effet que cela produit. Mais on s'en lasse plutôt vite en dehors. Car effectivement, l'étonnement que provoque les passions folles de James passé, on s’aperçoit alors qu'il est un homme plutôt banal et même un peu triste dans l'ensemble. Ses incroyables récits laissent imaginer bien des fantasmes sur son vécu, mais au final, il ne tient tout cela que des ses précieux bouquins, ou de discussions avec les véritables auteurs des recherches et aventures menées. Lui ne fait que vivre à travers autre. Matériel ou personne. L'admiration s'estompe alors peu à peu. Il nous dérange dans sa quête folle du savoir. Pourquoi ? Pourquoi tenir à engranger tant de connaissances sans aucun but final ? Qu'en fait-il après ? Il n’apparaît plus que comme un homme plutôt gentil et grand tête en l'air. Son côté solitaire n'a plus rien de mystérieux, il est simplement trop enfermé dans ses livres. Dans son monde.
On se lasse alors de ce jeu de miroirs. Ils sont tous pareils après tout. Aucune raison qu'il y en ait autant alors qu'ils produisent tous les mêmes effets à vos yeux. Vous cherchez la sortie, au début de manière réfléchie, puis à pas soutenus, pour finir par courir presque. Mais attention, à trop vous ruez dans les couloirs, vous pourriez rentrer dans un de ces foutus miroirs, le briser, et vous blesser. On panique. Ils vous reflètent tous, vôtre image, vôtre essence. Sauf que leurs regards paraissent étrangers. Ce dédale vous a volez quelque chose. La lueur qui vous avez apportez en entrant, ce brillant au fond de vos pupilles, a disparu.
Mais ne plus, là, nous parlons d'une simple attraction de fête foraine. Dans un esprit comme celui de James, croyez-moi, il y a bien d'autres types de miroirs qui vous attendent à cœur du dédale.

Physique : Heureusement pour James, l'âge ne la pas encore transformé en vieux professeur étourdie. Celui qui ne fait que réciter le même cour inlassablement, engoncé dans son costume à carreaux assorti à son pantalon à pince trop large. Non, il a encore la décence de prendre soin de lui. Un certain atout car on peut facilement le considérer comme bel homme, si il est de vôtre genre évidement.
Sa chevelure et de ce châtain pouvant prendre bien des teintes en fonction de la lumière et même du temps. Le plus souvent bouclés et courts, il n'a pas grand besoin de les coiffer, un grand bien pour un homme comme lui qui n'a pas non plus trop de temps à perdre à cela.
Son nouvel emploi d'enseignant le pousse à la bienséance, même si sa nature fait quelques entorse à la règle par moment. Il se retrouve donc très souvent rasé d'il y a trois ou quatre jours, et bien qu'il porte le plus souvent des costumes plutôt chic quand il se doit d'être professeur, il se la joue un brin cool et décontracté, même un peu aventurier sur les bords, quand il redevient civil. Évidement, toute cette façade aide l'imaginaire de ses interlocuteurs à le voir sous le jour qu'il faut.
Son air le plus courant à voir sur son visage est la concentration, ou bien la rêverie. Son regard cile à peine, et aussi perçant qu'un rapace, ne quitte pas sa proie. Ses yeux d'un bleu acier donnent alors l'impression que ses serres vous transpercent et fouillent vôtre esprit. Il arrivera tout de même à vous rassurer dans ces instants. Loin d'avoir non plus un faciès inquiétant faisant penser à celui d'un psychopathe, il enrobera tout ça de son grand sourire franc et de ses rires spontanés. Ses rides d'expressions sont marqués et transforment facilement son visage. Mais après s'y être habitués et avoir réussi à s'extirper de son emprise, ce qui est difficile et rare, l'image d'un masque de cire blanche nous viendrait facilement à l'esprit. Comme un masque apposé sur un visage robotisé, chacune de ses réactions, semblent en faite être réfléchies, avant de provoquer la réaction prévue à cette effet.
Et de corps, ma foi, il n'est pas bien déplaisant à regarder. Grand et droit, sans posséder une musculature imposante, il arrive tout de même tenir une petite forme, allez savoir comment et pourquoi il le fait. En tout cas, la coupe de n'importe quel costume semble parfaite sur lui.  

Signe Particulier : Au contraire de beaucoup d’asociale vivant au creux des livres, lui ose braver le regard des autres. Il le fera même avec une intensité qui ne pourra que vous faire frissonner l'échine, alors qu'il plante ses yeux dans les vôtres. Sa personnalité et son comportement semble tout faire pour vous déstabiliser et briser vos certitudes sur les actions et réactions des gens du genre que vous avez déjà croisez.
C'est un véritable champion de jeu d'échecs version sorcier. Il gagna de nombreux tournoi scolaire à Poudlard même et se laissa aller à quelques compétitions après son départ. Il aurait pu se faire un nom dans le milieu, mais encore une fois, perdit son intérêt pour la pratique.

Information en tant que professeur.


La legilimencie est un art à ses yeux. Et il maîtrise celui-ci a la perfection. Il est évident de comprendre pourquoi d'ailleurs après avoir compris les vérités du personnage. Et comme pour toute ses connaissances, il ne compte pas la transmettre véritablement à n'importe qui. Il sera donc ce genre de professeur attentif et même plutôt attentionné avec ses élèves, mais dont les demandes et notations seront particulièrement sévères et éprouvants. Le tout enrobé de paroles de déceptions et d'un air contrit. Il aime se faire aimer de ses élèves pour qu'ils cherchent à se surpasser à tout prix pour lui, et créer une véritable course, tournant à la rivalité, entre eux pour gagner son approbation et son savoir.

Histoire


Le monde des sorciers vie si étroitement lié avec celui des moldus, et ce depuis toujours, qu'il est normal que au fil du temps, certain de ces derniers, plus éveillés que leurs comparses, se rendent finalement compte de l'autre réalité qui se joue juste à côté. Et c'est une chose que le ministère de la magie cherche à tout prix à éviter évidement. Du coup, une section spéciale des oubliators, travaille à eux-même dénicher ses curieux, proches de découvrir l'incroyable révélation, et se chargent de lui faire oublier toute ces folles idées et faire disparaître toute traces de recherches. C'est dans cette section que Andrew J. Usher travaillait. Autrement dit, le père de James.
Dans son travail, il est clair que le moldu se doit de n'être vu que comme un mécanisme qui peut se dérégler et qu'il faut réparer, quand bien même les hautes instances tiennent à ne pas trop déshumaniser leurs rapports avec l'autre monde, pour éviter les critiques de la presse et celles des défenseurs des moldus. N'empêche qu'un rapprochement avec un « cas » était fortement prohiber dans ce travail. Peut-être même la règle numéro une. Et pourtant, un nom revenait sans cesse dans la pile de dossier dont devait s'occuper Andrew. Une jeune femme, doctorante en histoire à l'université d'Oxford, qui semblait revenir sans cesse à ses investigations sur la possibilité d'un société vivant en parallèle de la sienne. L'intervenant que son père était, plus âgé que cette jeune femme d'environ six années, n'était pourtant pas un débutant dans son job. Il était même connu pour être particulièrement minutieux. Évidement, les puristes de la magie vont alors expliquer que ses sortilèges d'amnésie se retrouvaient diminués par le destin de ces deux êtres. Mais plus croyable, c'est que Andrew lui-même cherchait à revoir cette jeune femme. Diane Swanson.
Après avoir débarqué une énième fois dans son pauvre petit appartement d'étudiante, au milieu d'un bazar de livres et de notes, il prit sa décision. Quand bien-même il remplit son devoir ce soir là, c'était la dernière fois. Et dans ses temps libre, il brava l'interdit, et entra en contact avec elle. Elle ne le connaissait même pas, alors que lui possédait un dossier ou sa vie lui était comptait comme un roman. Il l'invita à prendre un verre, elle accepta. Il prirent beaucoup de temps avant que leur amour finisse par apparaître aux yeux de chacun. Il était bien là, il a juste tenu à attendre que tout soit bien en place. Et quand le temps fut venu, Andrew lui-même révéla tout à sa dulcinée. Elle comprit, évidement, elle qui aurait pu même le découvrir seule si on l'avaient laissé faire. Et quelques temps plus tard, ils se marièrent. Elle ne quitta pas pour autant sa place dans le monde des moldus, elle devint même professeur d'histoire dans son ancienne école, la prestigieuse université d'Oxford. Lui par contre, fut rétrogradé lorsque sa liaison avec la femme d'un de ses dossiers se fit connaître à son bureau. Il fini sa carrière aux archives. Un point qui torpilla le couple pourtant tant amoureux. Il avait choisi l'amour, une force qui lui avait fait oublier une facette importante de lui, il était un carriériste convaincu. Et même avec la naissance de leur beau petit garçon, il ne put supporter cela. Alors que James avait à peine deux ans, il claqua la porte du domicile familiale, et ne s'enferma dans ses archives, trimant comme un fou en espérant retrouver l'intérêt de ses supérieurs, sans succès.
Diane supporta mal tout cela, évidement. Coupant les ponts avec le monde des sorciers, dont elle avait à présent du dégoût et de la peur. Elle vécu tout ce temps seule avec son fils qu'elle chérissait plus que tout. Jamais aucun autre homme ne vint peupler sa vie. Elle entreprit vite d'offrir la meilleure des éducation à James. Lui apprendre tout de son monde, celui des moldus, pour que le temps venu, quand ses origines reviendront pour le lui enlever, il ne puisse oser quitter ce monde qu'il aime tant, et elle par la même occasion.
Et James était doué pour apprendre. Grâce à ses méthodes d'apprentissage, sa mère arriva à lui instiller cette passion dévorante pour le monde qui l'entourait, bien qu'il semblait changer trop rapidement d'intérêt dès qu'il en avait compris les rouages. Mais quand bien même, malgré tout les efforts de Diane, quand la lettre de Poudlard se retrouva entre ses mains de garçon de onze ans, la plus grandes de ses curiosités naquit en lui. Et malgré une mère le suppliant de rester, c'est seul et décidé qu'il fit ses bagages et parti pour Londres.

Ses études furent, à vous en douter, brillantes. Beaucoup se sont demandés pourquoi un esprit aussi assoiffés de connaissances comme le sien n'a pas fini à Serdaigle, pour prendre la direction des Serpentard. Il semble que le choixpeau avait des réponses que le jeune James n'avait lui-même pas à l'époque.
C'est la vie en communauté qui le lui fit peu à peu comprendre. Car en dehors des cours et de ses propres apprentissages en bibliothèque pour parfaire un système d'éducation qu'il trouvait médiocre, il prit goût à la vie en société, au milieu de toute cette fourmilières pleine de vies si diverses et pourtant si similaires en même temps. Non pas que James soit un de ces hommes froids et sans attaches qui n'ont pas besoin d'amis et de chaleurs humaines. Mais il est vrai que au delà des rares personnes faisant partis de son cercle d'amis, tout le monde devenait à ses yeux un sujet à étudier. Pourquoi ? Et bien comme pour tout le reste, pour en connaître le secret, la clé du rouage, ce qui lui permet de le contrôler. Cela lui joua tout de même bien des tours et fit de lui une personne à éviter pendant pas mal de temps au départ. Peu doué dans cette exercice, il faillit même être renvoyer à un moment à cause de son manque de maîtrise sur la situation. Et évidement aussi parce que ses petits « jeu », bien que lui-même les voit comme de véritable recherches des plus sérieuses, à pousser un de ses camarades de l'époque à une forte dépression nerveuse.
Il a ralenti le pas à ce moment précis, attendant que les choses se tassent et parfaire ses méthodes. Son retour aux affaires se fit alors tout en douceur, et sa poigne, ou plutôt son esprit, se referma peu à peu sur bien des vies en Poudlard. Qu'en faisait-il après ? Parfois rien. Le simple frisson d'avoir découvert les secrets d'une personne suffisent. Parfois ces derniers ne sont même pas intéressant à ses yeux pour qu'il cherche ensuite à les utiliser, toujours à titre d'expériences, voir un peu ou cela mènera. Mais pour ceux qui avaient le malheur de l'intéresser un tant soit peut, ils se retrouvaient comme pion sur son grand échiquier, certain ne devinant même pas qu'il était derrière tout cela. Dans ces moments précis, son plaisir était au summum même. Évidement, jeune homme qu'il était à l'époque, il se servit de tout ceci à des dessins bien futile comme se la vengeance, le simple amusement ou contenter ses attentes charnels. Les années Poudlard se finirent trop vite à ses yeux, alors que son pauvre esprit d'enfant devenait peu à peu homme et qu'il comprenait avec stupeur la sottise de ne pas avoir était plus loin dans la partie qu'il menait avec le reste du monde. Sortant de l'établissement avec des notes frisant l’indécence, il ne sut que faire de sa vie, lui qui touchait à tout. Un nouvel intérêt fini par naître tout de même, un peu plus particulier vis à vis des autres. Un intérêt sur lui-même.
Désireux de connaître ses origines, un point que sa mère à éluder pendant tant d'années, il parti à la recherche d'un père dont il avait remplacé l'absence par sa soif de connaissance. Ses pas le menèrent au Ministère de la Magie ou il se fit engagé comme simple stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques. A présent qu'il était sur place, il se découvrit un nouvel objectif, se faire engager au département des mystères. Un lieu qui semblait être comme le Saint Graal à ses yeux. Alors qu'il retrouva enfin son père, ce dernier avait déjà quitté son esprit qui n'était plus que focalisé sur ce désir brûlant de savoir ce que pouvait bien renfermer chacune des portes, chacun des dossiers et même chaque cerveaux des Langues-de-plomb, au département des mystères. Un nouveau coup dur pour Andrew Usher, quand il vit son fils gravir des échelons qu'il n'avait pas réussi à remonter depuis tant d'années d'efforts.
Atteignant des fonctions dans un bureau secondaire du département des mystères, James se retrouva second d'un spécialiste de la Légilimencie. Une capacité qu'il souhaitait ardemment depuis le jour ou il en apprit les bases dans un livres de la bibliothèque de Poudlard. Il réussi déjà à l'époque à berner son mentor, grâce à l'incroyable quantité d'informations que contenait son esprit, en l'empêchant toujours d'y faire un quelconque tri pour en soutirer des informations sur lui qui pourrait bien le freiner dans son désir de lui apprendre. Heureusement, il ne fallut pas longtemps pour que l'élève surpasse le maître. Et il faut bien dire le « heureusement », car cette progression particulièrement fulgurante avait pour don de provoquer une certaine peur chez son supérieur. État que ce vétéran du service ne se gêna pas d’annoter avec insistance dans le dossier de James. Nous étions alors à cette sombre période de la grande guerre, un fait qui survola d'ailleurs nôtre jeune ambitieux, bien trop focaliser sur son objectif, mais qui ne pesa pas du tout en sa faveur quand il demanda son transfert pour le département des mystères. Et sans concession, il se fit clairement remercié.

Énervé par cet échec, James tomba dans une forte dépression. Ses soifs de connaissances devenaient de réelles obsessions, de peur de ne pas pouvoir les mener à bien comme cela venait de lui arriver. Il se laissa aller, s'enfermant chez lui et ne vivant plus que d'études et de lecture. Il parfait sa maîtrise de la légilimencie et arrive à subsister sans travail uniquement par cette capacités et ses méthodes dont il usait à Poudlard, sur ses voisins, son logeur, et tout ceux qui venait lui demander des comptes. Poudlard... Un nom qui lui restait en tête. Une période qu'il voyait de plus en plus comme une œuvre bâclée, inachevée, et pourtant qui était si prometteuse. Surtout quand il apprit ce rallongement de la durée des études, il se prit à jalouser les jeunes ignares qui allaient pouvoir le peupler si longtemps.
Quand la nouvelle vint percer les parois de papier de son antre, le professeur de légilimencie de Poudlard prenait sa retraite, il comprit qu'il était temps de sortir de sa torpeur et d'effacer les balbutiements de son entreprise dans cet établissement, pour y créer un véritable chef d’œuvre à l'aide du summum de son art. Fort de ses études passés et de sa période au ministère, James E. Usher devint professeur à l'école de sorcellerie Poudlard.


Soi réel



Pseudonyme :  James
Âge : Plus de 18
Présence sur le forum : 4/7 environ
Comment avez-vous connu ce forum : Tour de Jeu
Code du règlement : code validé par Aïta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aïtana Shern


avatar

Directrice de Poudlard



Messages : 678
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 97
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Dim 3 Nov - 10:04

Bonjour et bienvenu mon cher!

Une bien belle fiche que je m'empresserai de valider des lors que le code du règlement sera le bon Wink

Files le (re) lire sur le champs avant que je ne te botte les fesses!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 9
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Dim 3 Nov - 13:41

C'est fait!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kurt Sorel


avatar

Étudiant de sixième année
Cursus Enseignement // Psychopate


Messages : 93
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Lun 4 Nov - 9:05

Oh un Loki ! Voilà qui est étonnant dans la mesure où Thor 2 est au cinéma =)

Bienvenue à toi, mon ami, j'espère que tu te plairas ici !






~ Smells like teen spirit ~
Mieux vaut être détesté pour ce qu'on est qu'être aimé pour ce qu'on est pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 9
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Lun 4 Nov - 9:25

Quand on recherche une célébrité en accord avec notre idée de personnage, il est plus facile de tomber sur une personne qui est récemment au centre des attentions c'est certain. Et de par ses rôles, Hiddleston correspond parfaitement à mes attentes. Smile 

Merci à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aïtana Shern


avatar

Directrice de Poudlard



Messages : 678
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 97
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Lun 4 Nov - 9:43

Te voici validé! Tu peux a présent commencer le rp ou bon te semble et également choisir un groupe sit tu le désires. Bon jeu cher professeur fille 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clow Chest


avatar

Secrétaire Générale du Ministre



Messages : 828
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 105
Localisation : Dans les méandres de la folie..

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Jeu 7 Nov - 12:21

Bienvenu à toi !
Fiche fort sympathique, j'aime beaucoup.

J'espère que tu te plairas parmi nous Cool 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andrew Burton


avatar

Directeur du département de la Justice


Messages : 162
Date d'inscription : 26/06/2012

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Ven 22 Nov - 10:08

Un nouveau prof et qui vient piquer la place du frangin de l'autre teigne, que du bonheur Cool 
Bienvenue chez nous !
J'espère que tu trouveras ta place parmi les poivrots qui te serviront de collègues Very Happy 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleth Vixenfield


avatar

Journaliste de la Gazette


Messages : 485
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 29
Localisation : Derrière toi

MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   Mer 27 Nov - 17:03

Bienvenue professeur ^^




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: James E. Usher [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

James E. Usher [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rentrée chez les F.S.R (pv James N. Connor) [Terminé]
» (terminé) | Remettre les pendules à l'heure du Préfet En Chef... Lily & James
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time For Change ::  :: Articles mondains :: Fiches validées-