AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Aïtana Shern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Aïtana Shern


avatar

Directrice de Poudlard



Messages : 678
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 97
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Aïtana Shern   Mar 5 Juin - 12:13


« Visez toujours la lune même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. »

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


♛ Aïtana Shern



Poufsouffle - 23 ans - Célibataire



    Introduction


    - Nom complet : Aïtana Shern
    - Maison : Poufsouffle
    - Age ou date de naissance : 26 juillet
    - Taille/poids : 1.50m pour 48 Kilos
    - Orientation sexuelle : Hétéro
    - Lieu de naissance : Aberdeen (Écosse)
    - Baguette : 20 cm de bois d'Aubépine et contenant une plume de colibri
    - Sang : Sang mêlé
    - Responsabilités : Préfète
    - Cursus scolaire souhaité : Enseignement
    - Année de scolarité : Dernière année d'université
    - Familier: Une chauve souris (alcoolique) nommée Framboise.
    .
    What are you thinking.

    « Caractère ». De toujours, Aïtana parait comme quelqu'un de timide et réservé qui préfère rester dans son coin avec ses livres ou les gens qu’elle connait plutôt que d’aller vers les autres, surtout s’il s’agit de garçons qui montrent un intérêt hors propos envers elle. Longtemps, ils sont restés pour la jeune magicienne synonyme d’embêtements, de questionnements inutiles et superflus dans la vie d’une jeune fille qui fait des études. Pourtant lorsqu’elle est décidée à s’ouvrir aux autres (oui cela lui arrive mais seulement en petit comité ou entre amis) elle dévoile une personnalité ouverte, enjoué et bien vivante. Totalement différente. Vous l'aurez compris sa carapace est tellement solide qu'elle a du mal à accorder sa confiance et à être naturelle en public.
    Du haut de ses 23 printemps à présent, Aïtana garde encore un coté femme-enfant, peut-être est-ce dû à sa petite taille, à cet air fragile et naïf ou à sa voix doucereuse qui s'échappe d'entre ses lèvres lorsqu'elle s'adresse à ses vis à vis... Toujours est-il qu'il ne vaut mieux pas trop se fier aux apparences. Comme tous, au fil des années la frêle Aïta à grandi, pas par la taille certes. Mais elle a appris de ses erreurs, s'est forgée un caractère. Elle sait ce qu'elle veut ou ne veut pas et sait parfaitement à présent obtenir ce qu'elle désire.
    Si vous lui faite un coup bas, elle saura parfaitement vous le rendre au moment où vous vous y attendrez le moins. Elle ne se rebelle jamais par gout de vengeance. Son pardon n'en est qu'une figure. Aïta est loin d’être fourbe, elle est futée.
    Autrefois pas téméraire pour un sou, elle évitait avec plaisir le duel si cela lui était possible. Au quitte de passer pour la première des trouillardes, elle partait à toute jambes devant un quelconque danger. Pourtant une fois dans le feu de l'action elle agissait avec calme usant de ses connaissances pour contrer ou attaquer avec justesse. En grandissant la jeune magicienne révise sa façon d'agir, calcul ses intérêts ou ses pertes. Ne perdez donc pas de l'esprit que chaque rose, aussi douce qu'elle soit, cache forcément des épines...



    « Physique » Aïtana n’est pas une jeune fille qui attire le regard des gens qu’elle croise et elle ne fait rien pour. Ses tenues vestimentaires sont plus que classiques et jamais provocatrices. En général, elle porte des pantalons, chaussure de filles sans non plus être perchée sur des talons d’où elle risquerait tomber, et lorsque l'envie lui prend des jupes ou robes, toujours longues. En revanche la jeune fille attache une grande importance à la propreté, qu’elle soit vestimentaire ou corporelle, d'ailleurs lorsqu'elle marche elle laisse flotter dans l'air sans en être vraiment consciente, un doux parfum de vanille et lilas mélangé. De nature discrète, elle noue ses longs cheveux bruns bouclés en une natte qui repose la plupart du temps sur son épaule. Sous son bras sont souvent empilés quelques bouquins ou elle aime y plonger son regard vert de velours.
    La jeunette n’est pas très grande et cela l’a complexé pendant toutes ses années collège. A 17ans, elle n’avait plus l’espoir de dépasser les 1 mètre 50... Ses formes sont pourtant bien faites et parfaitement bien proportionnées… Elle est un peu comme un condensé miniature de perfection qui ferait facilement perdre la tête à certain. Encore faut-il bien entendu pouvoir approcher la belle.
    Son visage, lui, n'a de cesse que d'être plongé dans les devoirs et autres livres, ce qui empêche tout un chacun de véritablement admirer et apprécier sa peau claire aux joues légèrement rosées, ses lèvres fines et ses traits angéliques.
    Mais si elle vient a poser son regard sur vous, vous ne pourrez alors qu’être envoutez par sa grâce naturelle et son charme dont elle a presque pas conscience.



    « Particularités» Dans le creux de ses reins est dessiné une étrange arabesque. Un simple dessin de parement à première vue, mais en regardant de plus près entre quelques vrilles de lignes, on peut discerner les lettres: VDL. Bien loin d'être une marque d'appartenance à quiconque, ce tatouage magique la lie directement à son "protégé". Par une nuit sombre, la poufsouffle avait fait une rencontre des plus étonnantes. Étonnante dans le sens ou pour une fois, elle avait su parfaitement faire jouer les choses en sa faveur face au pire des élèves que Poudlard est jamais connu. Un pacte est fait entre les deux magiciens et les marques magiques apposées mais c'était sans ce douter que cela changerait à jamais son existence.




Poufsouffle - 23 ans - Célibataire



    Informations quant au choix de votre cursus»

    « Dès sa première années à Poudlard Aïtana avait pour but d'être professeur. Au fil des années son objectif n'a en aucun point changé. Et c'est donc tout naturellement qu'elle s'est tournée après ses années collèges vers le cursus professoral. En prenant cette voie là, elle n’avait pas encore décidée vers qu’elle matière elle se tournerait ensuite. Ses notes étant d’un bon niveau partout, excepté en sexualité, cela lui donnait que l’embarras du choix. Une préférence se fait néanmoins sentir lorsque le bout de ses doigts caresse les flacons de verre des potions mais peut être cette préférence est du a tout autre chose? Qui sait...
    .
    Histoire et Famille




    Aïtana naquit dans la petite ville de Aberdeen en Ecosse le lundi 26 juillet, rien de bien extraordinaire… Sa mère Laureen Upton dirige une taverne où la bière y coule à flot, où les clients se mettent aussi ronds que des queues de pelles mais jamais ils ne se douteront un seul instant que l’établissement fut créé par un magicien. Par Jensen Shern, son père, magicien maitrisant plus les sorts pour boire une bonne chopine que pour aider son prochain. Il décède d'ailleurs rapidement après la naissance de sa fille. Aïtana n’a aucun souvenir de lui et n’a reçu en héritage que le nom de sa grand-mère paternelle et son nom de famille.

    L’ambiance qui règne dans l'établissement à vacciné la jeune fille dès son plus jeune âge, qui a vite vu où toutes sortes d’excès peuvent mener les hommes, et leurs travers. La petite fille est tout de même restée ouverte sur le monde qui l’entoure même si les livres et les études moldues sont comme une échappatoire, comme une bouffée d’oxygène, son jardin secret.
    Très jeune, Aïtana a démontrée des talents et des aptitudes magiques, s’amusant à changer en lait les choppes de bière des ivrognes notoires ou en expédiant d’un claquement de doigts les corvées ménagères. Sa mère ne lui a jamais interdit d’user de magie malgré ses questionnements permanents sur l'origine de ce don. Mais cache jalousement ce secret, de peur de passer pour hérétique ou dieu sait quoi encore. Laureen considère la rencontre avec son époux comme un instant magique et intense, même si sa disparition fut rapide et même s’il lui a caché sa nature de magicien. Elle croit en son amour sincère et a transmis ses valeurs, sa croyance en l’âme sœur à sa fille, espérant qu'elle garde longtemps et qu'elle fasse bon "usage" de sa virginité.

    Aïtana est une fierté en tout point, pour sa maman restée en Écosse, même si l'arrivée de la fameuse lettre de Poudlard fut une surprise qui l'emplit de peur. Étant elle moldue et étrangère en tout point au monde magique, la future écolière du se débrouiller presque seule pour se rendre au poudlard express, se procurer ses fournitures scolaire et baguette. Au chemin de traverse, c'est un peu déçue qu'Aïtana se retrouva avec un bout de bois à son image. 20 cm de bois d'Aubépine et contenant une plume de colibri. Une baguette parfaitement bien équilibrée et faisant des prouesses lorsqu'il sagit de lancer des enchantements.

    Son arrivée au château restera gravé dans sa mémoire tant elle se sentit insignifiante dans tant d’immensité. A 10 ans, elle était déjà -la plus petite- de ses camarades. Même le choixpeau, lorsqu'il lui fut mis sur la tête, retomba sur ses yeux avant même d'avoir pu prononcer le nom de "Poufsouffle". Ses premières années à l'école se déroulèrent sans aucune encombre, la jeune fille se fondait dans le décor à merveille. Et pour rien au monde elle n'aurait voulu en sortir..

    C'est à la fin de sa sixième année que son existence pris une autre tournure. Tout commença avec la rencontre d'un lion. Qui resta d'ailleurs sur sa fin -sexuellement parlant- Pas question pour la petite vierge de se donner à n'importe qui, et puis de toute façon son cœur était pris en secret. Mais cette rencontre fit ouvrir les yeux à la jeune poufsouffle qui comprit qu'elle était véritablement trop sage comparé aux adolescents de son âge. Mais comment sortir de ce carcan? La solution vint rapidement à elle sans qu'elle n'est à bouger le petit doigt. La vipère, Clow Chest vint un après-midi lui adresser la parole pour certainement s'amuser de sa naïveté mais une amitié s'installa et Clow prit d'affection la sage pourfsouffle. Elle lui permit même d'accéder à sa plus secrète espérance. Etre vue du professeur de son cœur. Chase Harold.

    L'idylle dura jusqu'à ce que la guerre éclate. Aïtana fut bien obligée de se rendre à l'évidence que ce n'était pas que des bruits de couloirs et de mettre la main à la patte. Bien trop peureuse pour combattre au front, la brunette se réfugia et prêta donc main forte à l'infirmerie. Les connaissances acquises à travers ses nombreuses lectures lui furent d'un grand secours lorsque les magiciens blessés étaient amené. Nombre de vies furent sauvées mais autant furent prise sans que personne n'y puisse rien au grand désarroi de la brune aux yeux verts. Les jours sans joie ainsi que les blessures qu'elle endurait, elle ne les compta plus au fil du temps, préférant se construire une carapace épaisse autour de tous ces mauvais moments jusqu'à ce que Voldemort tombe enfin grâce au courageux Harry. Jour qui arriva mais qui ne fut pas sans conséquences...

    Les mois de repos filèrent où elle se remit doucement des évènements passés jusqu'au jour où une nouvelle lettre de Poudlard arriva en Écosse. Évidemment, elle devait refaire sa dernière année mais qu'allait elle retrouver la bas? Les mêmes visages? Les mêmes images? C'est avec des sentiments mitigés de joie et de peur qu'Aïtana reprit le chemin du Poudlar'express. Ses craintes furent vite confirmées. Bon nombre de ses connaissances manquaient à l’appel. A commencer par le professeur de son cœur, déjà pendant la bataille il n’était pas. Certainement dans les jupons de quelques grues à qui il aurait susurré de doux mensonges au creux de l’oreille pour obtenir leurs faveurs… Fidèle à elle-même, Aïtana attendit néanmoins longtemps son retour, avant de tirer un trait dessus à son grand damne. Se faisant à l’idée que finalement, il n’avait rien de différent des autres. Elle eut quelque amourette mais rien de véritablement profond. Et c'était sans compter qu'au delà des apparences, au delà de ce qu'Aïtana montrait, Chase demeurait celui qui comptait pour elle malgré son absence. Clow, elle, mit un certain temps à revenir au château et lorsqu’elle revint, la poufsouffle eut toutes les peines du monde à la reconnaitre. C’est pourtant avec elle, qu’Aïtana fit cette dernière année collège, tentant de percer les mystères de la jolie blonde qu’elle était et prenant exemple sur elle -avec parcimonie- pour sortir de sa prison de bonne conduite. Cette amitié profonde entre les deux jeunes filles n'est pourtant pas sans risque pour Aïta. Parfaitement consciente qu'elle pourrait bien sombrer avec la serpentarde à tous moments pour l'avoir couvert et la couvrir encore de ses erreurs passées mais c'est certainement le prix à payer de l'amitié.

    C'est durant ses premières années d'université que sa passion pour les potions naquit vraiment. D'abord poussé par le besoin de se noyer dans l'univers de l'être perdu pour se rapprocher de lui puis, rapidement, la fabrication de ces breuvages est devenu un jeu. Les idées ne tardent pas à fuser dans la têtes de la petite jaune. En septième années maintenant Aïtana est capable de prodige en matière de potion. D'ailleurs, nombreux sont les élèves à venir lui "acheter" un de ses précieux flacons. Un petit commerce interne sous table qui tourne à merveille et qu'elle compte bien développer bientôt. Mais en attendant surveillez donc votre verre si vous ne voulez pas avoir de surprise...




    .


    Behind the screen

    PSEUDO ♦ Aïta AGE ♦ 27 ans Où AVEZ-VOUS TROUVé LE FORUM ? Créé avec l'aide de deux timbrés!♦ PRÉSENCE SUR LE FORUM ♦ 7/7 AVATAR ♦ Kate Beckisale. CODE DU RÈGLEMENT ? ♦ Validé par moi même.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aïtana Shern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES EGLISES PEINTES DU LAC TANA
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.
» La dernière valse... [RP Bal]
» Miss Antananarivo BossiTech
» DU NIL BLEU AU LAC TANA (ETHIOPIE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time For Change ::  :: Articles mondains :: Fiches validées :: Archives-